lundi 25 juillet 2011

Causerie du lundi de Philippe Gandillet. Les moeurs conjugales au XIXe siècle par Daumier...


La chaleur estivale nous abat un peu à Tarascon... Cela doit être un peu identique chez vous, non ? Aussi, quand j'ai ouvert le rideau de la librairie, ce matin, je dois bien avouer que j'ai espéré que Pierre ait oublié, comme les deux dernières semaines, de préparer un ouvrage à votre attention, ce qui m'aurait permis de faire mon courrier… Pas pour cette fois-ci ! Il doit, comme beaucoup de libraires en ce moment, avoir besoin de liquidités avant les vacances et me rappelle à mon devoir de mécénat littéraire.

Voyons voir… Ah, non !!!! Pas les "Moeurs conjugales" de Daumier !!!! [étant payé à la ligne, vous comprendrez aisément que mon indignation me soit chère et que je la ponctue à l'excès d'exclamations rentables] Pierre sait que je suis un célibataire endurci et que les réflexions que m'inspire la vie de couple ne font pas forcement autorité dans l'hémicycle. Il pense que les propos suscités par la lecture de cet ouvrage vont déterminer votre achat…Nous ne sommes plus au XIXe siècle, que diable !


Rappelons les faits : A cette époque, le monde se divisait, chers lecteurs, en deux catégories : Ceux qui cherchaient leur moitié et ceux qui l’avait trouvée ! Vous faites partie des chanceux qui partagent leur bonheur à deux ? Bravo ! Ce qui suit est pour vous.

Quoi de plus exaltant, en effet, que de s’engager dans une relation à deux avec l’âme sœur. La vie de couple est un formidable bonheur qu’il faut savoir préserver. Mais elle connaît parfois des hauts et des bas, me direz-vous. Il n’y a certes pas de recettes miracles, mais quelques principes de base peuvent contribuer à faire durer son union. Savoir écouter l’autre, l’accepter tel qu’il est… Voici quelques remarques personnelles :


L' argent, présent sans ostentation mais inépuisable, est le meilleur garant d'une relation amoureuse stable. De la gestion de votre compte bancaire dépend l'épanouissement et la pérennité de votre couple ! Ceux qui pensent que l'on peut vivre d'amour et d'eau fraîche n'ont pas encore financé les études de leurs enfants ou le changement imprévu de la boite de vitesse de leur automobile. Combien de jeunes femmes ont changé de partenaires pour l'éclat d'un portefeuille argenté ou celui de tempes de la même couleur. Combien de jeunes hommes se nourrissent aux seins siliconés de veuves inconsolables ?


La communication est essentielle dans le couple. C’est le fait d’échanger ses petites joies mais aussi ses peines qui soude la relation. Mais il est parfois difficile d’ouvrir le dialogue, et des silences peuvent apparaître. Pire : De simples accrochages ou de réelles disputes peuvent survenir, parait-il… Même si ces moments de crise sont parfois nécessaires, ils ne doivent pas devenir un mode de vie, à mon humble avis. Comment gérer les conflits ? Comment renouer le dialogue ensuite ? Personnellement, j'aurais tendance à conseiller de noyer son chagrin dans l'alcool mais la mode est à l'apaisement et un coach en vie conjugale (avocat) est à envisager.


La jalousie vous empoissonne la vie ? Vous ne supportez pas qu'on regarde votre conjoint ? Vous surveillez toutes ses sorties ? Pas de doute, vous êtes un jaloux ou une jalouse ! Si ce sentiment n'épargne personne, il peut se transformer en calvaire pour celui qui le vit… et celui qui le subit ! La libération sexuelle et l'évolution des mœurs conjugales ont changé les règles de la vie conjugale… Aujourd’hui, quelle est la place de la fidélité dans la société ? Peut-être, avez-vous déjà connu la tentation, ou succombé ? Il faut admettre, aujourd'hui, qu'on peut aimer plusieurs personnes en même temps, c'est tout. En cas d’incartade, je vous conseille néanmoins de ne jamais en parler à votre conjoint (e) ; par simple pudeur, bien sûr !


Autre chose : Au fil du temps, la sexualité du couple devient parfois un long fleuve tranquille ; certains cours d'eaux peuvent même s'assécher... La routine n'est pas une fatalité, chers lecteurs. Il est toujours possible de faire de votre aventure à deux un éternel recommencement ! Pour cela, je vous recommande instamment la lecture de récits de passions romantiques qui sont le plus grand aphrodisiaque que je connaisse. Rien ne vaut la lecture ! Et puisque nous parlons de lecture, revenons à l'ouvrage qui est à l'origine de cette causerie au ton badin. Les "Moeurs conjugales" de Daumier sont un excellent support à la dérision quand il s'agit de juger notre époque. L'homme n'est pas meilleur aujourd'hui, la femme n'est pas pire et les enfants sont toujours le sujet de disputes entre les parents. Rien ne semble avoir changé, en fait…

Votre dévoué. Philippe Gandillet


DAUMIER Honoré. Mœurs conjugales. Préface, catalogue et notice de Philippe Roberts-Jones. Paris, éditions Vilo, belle édition de 1967. In-4 pleine toile de l'éditeur sous jaquette illustrée en couleurs et rhodoïd, 161 pages, catalogue raisonné de 60 oeuvres reproduites à pleine page. Très bon exemplaire. 37 € + port

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Je pense la même chose que vous ;-)) Ph Gandillet

Textor a dit…

Cher Maitre, je vais vous dire, ce qui tue la vie de couple, c'est la lecture. Plus solitaire comme plaisir, je ne vois pas... vous pourriez en débattre avec vos amis du dictionnaire, pour trouver une solution !

Pierre a dit…

Bien vu ;-)) Pierre

sandrine a dit…

Lisez à voie haute, un chapitre, à tour de rôle et, ayez la surprise de (re)-découvrir le timbre de l'autre.
Bien à vous.
Sandrine.

Nadia a dit…

Cette Sandrine quand même... en voilà une idée qu'elle est romantique.

Pierre a dit…

Il faudrait peut-être oser mais personne ne le fait. Peur du ridicule, manque de temps, partenaire indifférent, etc...

On pourrait aussi repasser le linge à deux, chacun faisant une manche mais personne n'ose ;-)) Pierre

Anonyme a dit…

Osez osez, c'est bon pour la communication entre les conjoints et c'est bon pour ce à quoi tout le monde pense, sutout quand c'est un texte qui déborde vers l'érotisme.
Commencez le jour anniversaire de votre rencontre, vous ne pourrez plus vous passez de cette nouvelle façon de lire.
Bonne journée
Sandrine.

Pierre a dit…

Et voilà !!! Je suis émoustillé dès le matin ;-)) Pierre

sandrine a dit…

C'est Madame qui va être contente, aprés cette dure journée de labeur et de recherche textuelle.
;-))
Bien à vous,
Sandrine.

Nadia a dit…

Pierre : suivez les conseils de Sandrine. Comme toute femme, elle sait ce qui est bon pour nous-vous. Venant de vous, ça passera comme une lettre à la poste, vous êtes libraire, c'est facile de l'entraîner là-dedans... c'est curieux, quelque chose me dit qu'elle pourrait y trouver du plaisir.

(et bien sûr, vous allez nous tenir au courant !)

Anonyme a dit…

C'est donc toujours sous la couverture qu'il faut aller voir.