mardi 22 mai 2012

Rencontre avec un homme remarquable : Georges Ivanovitch Gurdjieff…

Récits de Belzébuth à son petit-fils : Je dois vous l'avouer, j'ai commencé cet ouvrage il y a trois ans et je ne suis jamais arrivé au mot " Fin " ! D'une nature plutôt cartésienne, je m'étais promis de finir cet ouvrage afin de ne pas être de ceux qui portent un jugement péremptoire sur un auteur sans jamais l'avoir lu. Et bien, je ne me sens pas le droit de vous orienter par un billet approximatif ! Parlons donc de la genèse du livre...


Ce livre a vu le jour sept ans après la mort de son auteur et plus de vingt ans après avoir été terminé. Jusqu'en 1924, Gurdjieff avait enseigné à la manière orientale, en ne communicant ses idées qu'à un petit cercle d'élèves et sans jamais leur avoir permis de noter aucune des informations qu'il leur donnait. Cette année-là, à la suite d'un grave accident, il décida de faire connaître ses idées sous forme "accessible à tous". Vous verrez, si vous vous portez acquéreur de l'ouvrage, que le qualificatif " à tous " est très relatif…


A cette fin, il résolut d'adopter la forme d'un récit mythique mais qui resterait centré sur l'essentiel : La signification de la vie humaine.


Quelques années plus tard, quand Gurdjieff eut achevé sa tâche, ce n'est pas un seul mais toute une série de livres qu'il avait écrits. Les récits de Belzébuth à son petit-fils en constituent la première partie. Ce livre a déjà sa légende. Son caractère est insolite ! Pourtant, en 1948, un an avant sa mort, Gurdjieff en faisait déjà préparer des éditions en plusieurs langues. L'ouvrage sortira en 1950 en Amérique et en 1956 en France. C'est l'édition originale que je vous propose, aujourd'hui. En très bel état et présenté avec sa jaquette, il ravira l'amateur de spiritualité. Pierre


Georges Ivanovitch GURDJIEFF. Récits de Belzébuth à son petit-fils. Critique objectivement impartiale de la vie des hommes. Janus, 1956. Cartonnage recouvert de percaline tabac, jaquette imprimée et rhodoïd. Format in-12, 1186 pages. Portrait photographique noir et blanc de Gurdjieff en frontispice. Traduction de Jeanne de Salzmann et Henri Tracol. Edition originale de la traduction française. Bel exemplaire. 75 € + port

Aucun commentaire: