lundi 29 avril 2013

Un nouveau concept : Vendre des livres anciens en boutique...


Une vitrine étant inoccupée, depuis quelques temps, en face de ma boutique, j'ai profité de ce week-end pluvieux - et un peu déprimant, il faut l'admettre – pour monter, moi aussi, mon stand comme au Salon du Grand Palais.


Si mes calculs sont bons, cette O.P.A (Occupation Pour Affaires) devrait me permettre d'amplifier mes ventes de façon notable. Et puis, c'est toujours plus agréable d'avoir un confrère qu'on aime bien en face de chez soi  ;-))


Si vous passez par Tarascon, cet été, ne soyez donc pas surpris de trouver deux librairies d'ouvrages anciens, l'une en face de l'autre. Ce n'est pas un effet d'optique ! Je suis d'ailleurs convaincu que si un vrai confrère (sympa de préférence) venait s'installer dans notre petite cité, il ne mettrait pas en danger mon propre commerce, au contraire !


Les libraires d'ouvrages anciens désirant avoir une librairie physique ont tout à fait raison de se regrouper, pense-je. Des exemples comme Becherel ou Montolieu le prouvent. Cette activité possède tellement de facettes, en fait, qu'il est difficile pour deux libraires de faire le même métier. Un confrère suisse aurait pris quelques contacts avec la ville de Tarascon, semble t-il. J'espère qu'il ne vient pas pour le soleil… Pierre

17 commentaires:

Pierre a dit…

Le Book Truck ne serait-il pas concept à tenter pour un jeune entreprenant ? Pierre

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

En même temps ... monter une vitrine de livres anciens dans une ancienne boutique de lingerie (marque Chantelle apparente ... je connais mes classiques ... merci), cela ne peut qu'attirer les foules bouquinières, à défaut d'attirer les foules de Lourdes ... Bravo ! Si j'étais moins loin, je serais votre compère est curiosa et vous mon compère es religiosa ... ça s'emboîte assez bien d'ailleurs, non ?

B.

calamar a dit…

Bertrand, attention... on voit bien Chantelle, mais derrière, ne sont-ce point des Jean de Bonnot ? il va falloir utiliser des rites de purification pour occuper ces lieux !

sebV a dit…

Diantre ! Ils sont si peu chers les locaux commerciaux à Tarascon que l'on puisse s'en offrir deux ? :D
Le book truck j'en connais une version bouquiniste du côté de Bordeaux qui fait les marchés.

Anonyme a dit…

Tarascon, cité du livre ... Une rue pleine de libraires en tous genres ... J'adhère entièrement et je vous soutiens dans cette belle initiative, Pierre !!!
Philippem

Pierre a dit…

Le local m'est gracieusement prêté pour embellir la rue principale, je le précise. Les livres anciens ont toujours la cote chez les commerçants (et le chaland qui flâne) car leur proximité rend intelligent !

Calamar qui a un œil de lynx a bien vu du JDB. Idéal en présentation de vitrine car le soleil s'y réfléchi mieux que sur tout autre ouvrage !

Pierre

Pierre a dit…

Curiosa et Religiosa qui s'emboitent, je n'irais pas jusqu'à là, Bertrand, mais me permettrez-vous d'aller bouquiner chez vous en attendant le chaland ? Pierre

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Les lectures que je propose sont divertissantes. Elle égayent les maris et rendent les femmes plus compréhensives ...

B.

Léo Mabmacien a dit…

Risquer des Jean de Bonnot en vitrine en plein soleil, sacrilège Pierre ;-))

Pierre a dit…

L'ensoleillement est dramatiquement absent,en ce moment, heureusement ;-)) Pierre

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Les JDB ont droit à une sacrée mise en lumière ces temps-ci !...
Quel investisseur se cache derrière tout ça ?

Pierre a dit…

Qui m'a dit que ces éditions deviendront des objets de collection dans trente ans ? Un amateur précisait alors qu'ils ne seront jamais des livres pour bibliophiles mais pour collectionneurs cultivés... Pierre

calamar a dit…

jdb existe depuis combien de temps ? les trente ans sont peut-être écoulés..

Pierre a dit…

Trente ans à partir d'aujourd'hui, Calamar ;-))

Je crois que l'on arrêtera ces amusantes polémiques sur JDB, le jour où les bibliophiles ne mépriseront plus les lecteurs cultivés et le jour ou les lecteurs cultivés n'envieront plus les bibliophiles... Pierre

calamar a dit…

gasp.. faut-il choisir son camp ? si je lis Fontenelle en édition du XVIIIe, que suis-je ? les acheteurs de JDB lisent-ils plus leurs livres que les bibliophiles ? je dirais plutôt non, vu le bon état des JDB, alors qu'il ne m'avait pas semblé que la réalisation technique était supérieure.

Pierre a dit…

Tout ça est fort bien vu, Calamar. Les JDB, abordables en prix, sont agréables à lire mais on n'est pas obligé... Pierre ;-))

Textor a dit…

Je ne sais pas pourquoi ces jolies devantures me font penser au film the shop around the corner.
T