mardi 23 avril 2013

Histoire d'une chandelle par Faraday, éditée par Hetzel.


C'est l'ouvrage présenté hier (je veux connaîtrel'éclairage) à l'attention de la jeunesse bibliophile qui m'a donné l'idée de vous présenter les fameux entretiens de Faraday, aujourd'hui. Michel Faraday (1791 - 1867) est un physicien et chimiste britannique, surtout connu pour ses découvertes de l'induction électromagnétique – " La cage de Faraday " n'est pas une cage aux lions où il serait le dompteur - et des lois de l'électrolyse. Né à Newington, Faraday, dont le père est forgeron, ne reçoit qu'une formation très élémentaire. Tout en étant l'apprenti d'un relieur à Londres, il lit des livres sur des sujets scientifiques et fait des expérimentations avec l'électricité.


En 1812, il suit une série de conférences données par le chimiste Humphry Davy et lui envoie les notes prises lors de ses conférences suite à quoi Davy embauche Faraday comme assistant dans son laboratoire de chimie à l'Institution royale. En 1813, il l'emmène avec lui pour un long voyage dans toute l'Europe. Faraday est élu à la Royal Society en 1824 et l'année suivante est nommé directeur du laboratoire. En 1833, il lui succède à comme professeur de chimie. Deux ans plus tard, on lui donne une pension à vie et il reçoit de nombreuses distinctions honorifiques scientifiques. On lui propose aussi la présidence de la Royal Society mais il en refuse l'honneur...


C'est dans le domaine de la chimie que Faraday fait ses toutes premières recherches. Une étude du chlore aboutit à la découverte de deux nouveaux chlorures de carbone. Il découvre aussi le benzène et réalise des analyses approfondies sur de nombreuses variétés de verre optique. Dans une série d'expériences, il réussit à liquéfier de nombreux gaz courants.


Les recherches menées par Faraday concernent surtout les domaines de l'électricité et du magnétisme. En 1821, à la suite de la découverte de l'existence d'un champ magnétique autour d'un conducteur traversé par un courant électrique (Ampère), il constate qu'un aimant agit sur un conducteur parcouru par un courant. Il utilise ce phénomène pour faire tourner un circuit en présence d'un aimant, donnant ainsi le principe du moteur électrique.


En 1831, il découvre l'induction électromagnétique qui permet de transformer le travail (énergie mécanique) en courant (énergie électrique), phénomène à la base du développement de la dynamo.


Il étudie également les phénomènes d'électrolyse et en découvre ses deux lois fondamentales. C'est donc un homme exceptionnellement brillant à qui nous avons à faire. C'est donc tout à fait logiquement que son histoire d'une chandelle et que ses entretiens éblouissants sur la combustion présentent une grande clarté (sic).


L'ouvrage proposé ici est complété d'une biographie de Faraday et d'une suite d'études sur l'éclairage au gaz par Henri Sainte-Claire Deville. Nul doute que cet ouvrage lumineux ne nous éclaire un peu plus sur la science… Pierre


FARADAY & SAINTE-CLAIRE DEVILLE (Henri). Histoire d'une Chandelle  par Faraday (traduite par W. Hughes) ; Avec une notice biographique et des notes complémentaires sur l'acide stéarique, les lampes, l'éclairage au gaz et les lumières éblouissantes, par M. Henri Sainte-Claire Deville. Paris, Hetzel, Bibliothèque d'Education et Recréation, sd (1870). Septième édition. Un volume in-8 de 310 pages. Reliure demi percaline rouge à coins, pièce de titre noire avec lettres dorées, page de garde colorées. Nombreuses illustrations in texte. Peu de rousseurs. Bel état général. 30 € + port

Aucun commentaire: