mardi 9 avril 2013

Le Cantique des cantiques illustré par Emile Bernard : à ne pas mettre entre toutes les mains....


Voici un ouvrage qui m'a toujours laissé perplexe… Le Cantique des Cantiques (ou meilleur des cantiques) appelé bizarrement Cantique de Salomon en raison de la sagesse (toute relative) de ses propos. Intégré dans la bible (ancien testament), il est supposé avoir un rapport avec la foi. Je n'y ai jamais vu qu'une ode à l'amour entre un jeune homme et une jeune femme et  une description plutôt érotisée du corps humain. Heureusement qu'il existe des psychanalystes et des théologiens pour instruire le chrétien lambda que tout ceci n'est que symboles…


Tes joues sont belles au milieu des colliers,
Ton cou est beau au milieu des rangées de perles.
Nous te ferons des colliers d'or,
Avec des points d'argent.
- Tandis que le roi est dans son entourage,
Mon nard exhale son parfum.
Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe,
Qui repose entre mes seins.
Mon bien-aimé est pour moi une grappe de troène
Des vignes d'En Guédi.
- Que tu es belle, mon amie, que tu es belle !
Tes yeux sont des colombes.
- Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable !
Notre lit, c'est la verdure.


Il me semble que je n'ai jamais entendu ce texte énoncé pendant  la liturgie de la parole lors d'un office catholique. Je suis peut-être distrait. On pourrait évidemment le proposer lors de la cérémonie religieuse du mariage mais je ne crois pas s'il soit raisonnable d'émoustiller, encore plus, les jeunes mariés avant la nuit de noce  ;-))


Je conseille plutôt le livre de la Genèse : Au commencement, Dieu dit " Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je vais lui faire une aide pareille à lui " ou le livre de Sirac le sage " Une femme qui sait se taire est un don du Seigneur. Rien ne vaut une femme préparée à sa tâche. C'est un don merveilleux qu'une femme discrète. Une âme qui se maîtrise est un trésor sans prix ". Ce deuxième texte est quand même à réserver à une assistance qui a le sens de l'humour ! Mais revenons à notre Cantique des Cantiques.


Il est bien évident que ce texte a inspiré de nombreux peintres et dessinateurs. Je vous ai choisi une édition à petit tirage sur beau papier illustrée par Émile Bernard.


Émile Bernard (Lille 1868 - Paris 1941) aimait à se dire tout à la fois peintre, graveur, poète, écrivain et critique d'art. Entré à l'Académie Cormon dès l'âge de seize ans, il fut, avec Gauguin le co-fondateur de l'école de Pont-Aven. Ses écrits, sa correspondance avec Van Gogh, Cézanne et Gauguin restent une des sources de l'histoire de l'art. Quant à l'illustration des livres, elle constitue une part essentielle de son oeuvre gravée : près de 1400 compositions gravées sur cuivre ou sur bois par lui-même.


Cinq grands livres, aux compositions puissantes, ont été édités sous l'égide d'Ambroise Vollard, pour les oeuvres de Ronsard, Baudelaire, Villon, L'Odyssée et Les Petites fleurs de Saint-François. On retient aussi La Fin de Satan de Victor Hugo (1935) et deux ouvrages posthumes, Le Juif errant (Floury, 1945) et Le Cantique des Cantiques (Grasset, 1946) que je vous propose aujourd'hui à la vente. Pierre


CANTIQUE DES CANTIQUES (Le). Qui est de Salomon. C'est le grand & excellent d'entre les autres cantiques. Paris, Bernard Grasset, 1946. In-4, broché, couverture illustrée rempliée, non rogné. Illustré de 27 bois originaux (dont la couverture) gravés par Émile Bernard (frontispice, vignette au titre, 9 bois à pleine page, vignettes en frontispice et en tête de chaque chapitre). Typographie en deux tons. 53 pages. Tirage à 920 exemplaires, le notre un des exemplaires sur vélin d'Arches n° 707. Une petite tache brune sur le papier cristal. Très bel état. 145 € + port

2 commentaires:

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

au prix ... à la virgule près ;-) Bravo !

B.

Pierre a dit…

140 c'était insuffisant, 150 c'était excessif ! Je sais, la démarche intellectuelle qui amène à un tel résultat peut paraitre ridicule ;-) Pierre