jeudi 26 avril 2012

Histoire des Guerres excitées dans le Comté Venaissin par les Calvinistes du XVIe (Père Justin). La mauvaise Foi des hérétiques...

Le Révérend Père Justin (Jean François Boudin) (1736 - 1811) fut un prédicateur, historien et érudit, professeur de théologie et Maître des novices au couvent des Capucins de Carpentras. Sa biographie le décrit comme un moine fanatique et haineux. Il ne fut pas tendre avec les protestants, il faut dire… Plus magnanime avec les juifs, il était chargé de faire des conférences aux Israélites de cette ville. Celles-ci étaient en français et parsemées de citations hébraïques qu'il commentait selon l'esprit de cette langue, dans laquelle il était assez bien versé.


Son " Histoire des guerres commises par les calvinistes au XVIeme siècle ", bien qu'elle ne brille pas par le style, contient pourtant des détails inédits et des faits intéressants que l'auteur a ainsi sauvés de l'oubli. Sa narration commence par un abrégé des troubles occasionnés en France par le calvinisme, à dater de 1533, époque des premiers mouvements des Vaudois de la Valmasque, jusqu'en 1660, période où le Comtat recouvra enfin son ancienne tranquillité.


Dans sa préface le Père Justin - de son vrai nom : Jean François Boudin - explique qu'il s'est attaché à remplir les vides qu'on rencontre dans le "Fantoni", la référence avant lui. Mais il avoue que c'est principalement du fonds de Pérussis qu'il a fait le corps de son travail ; il avait lu avec attention les mémoires de cet avignonnais conservés au musée d'Inguimbert.


Voici la table des matières. Elle vous permettra de vérifier si un chapitre développé par l'auteur vous donnera envie d'acheter l'ensemble des deux volumes que je propose à la vente, aujourd'hui ;-)) Pierre


Chapitre I. Histoire abrégée des guerres de religion en France dans les seizième et dix-septième siècles.
Chapitre II. Expédition de Cabrières, Merindol, etc.
Chapitre III. Premières hostilités des calvinistes dans le Comtat. Caractère de leurs principaux chefs. Ils prennent Malaucene. Ils en sont chassés. Ils s’emparent d’Orange.
Chapitre IV. Précautions prises pour la sûreté d’Avignon. Premiers mouvements des calvinistes en Provence. Ils perdent Orange. Ils s’emparent de Pierrelate, de Boulene, de Valreas et de Visan, sous le baron des Adrets dont les premières cruautés sont rapportées. Bataille sur l’Ouvèse. Aventures de Montbrun.
Chapitre V. Les calvinistes, conduits par le baron des Adrets et par Montbrun, prennent Mornas et y font un massacre. Ravages qu’ils font à Piolenc, Caderousse, Châteauneuf, Bedarrides, Courtaison, et en divers autres lieux. Bataille de Valreas, dans la quelle ils sont battus. Suite des précautions prises dans Avignon. État de Carpentras. Les huguenots assiègent cette ville et ne peuvent la prendre. Ils y viennent une seconde fois et y échouent encore. Ils s’emparent de Roquemaure, de Saint-Laurent et de Sorgues. L’armée des huguenots passe en Provence.
Chapitre VI. Suite des ravages faits dans le Comtat par le baron des Adrets. Il assiége Apt et ne peut le prendre. Les catholiques assiégent Sisteron. Bataille de Lagrans. Prise de Sisteron et de quelques autres places. Fuite de Montbrun. Les catholiques échouent devant Saint-Gilles et perdent une bataille. Ils ont quelques avantages dans le Languedoc et en Provence. Valreas pris par les catholiques et repris par le baron des Adrets, qui s’empare également de plusieurs autres places dans le Comtat.


Chapitre VII. Mesures prises à Aix pour le Comtat et pour la Provence. Evénements sur l’Eigues et le long du Rhône. Les calvinistes reprennent Saint-Laurent après une action. Montbrun manque Orange. Nouveaux ravages que font les huguenots de la Valmasque. Les catholiques reprennent Camaret et Serignan, et les perdent après un combat. Les hérétiques s’emparent aussi d’Orange, de Piolenc, de Caderousse, de Châteauneuf, de Sorgues, etc... Le roi leur ordonne de sortir des terres du Pape. Les huguenots prennent Mourmoiron et Metamis. Ils sont repoussés sous Carpentras.
Chapitre VIII. Le maréchal de Vieille-Ville arrive à Avignon pour rétablir la paix. Ravages qu’ils font dans les campagnes. Les huguenots du Comtat s’assemblent à Sainte-Cécile. Les catholiques ont quelques avantages aux environs de Carpentras. Les huguenots de Provence sortent du Comtat. Il y en arrive d’autres du Dauphiné qui recommencent les hostilités. Les catholiques assiègent et prennent Mourmoiron. Le maréchal reprend les négociations. Mauvaise foi des calvinistes.
Chapitre IX. La paix rétablie dans le Comtat. Nouveaux règlements à ce sujet. Mort de Calvin. Les jésuites s’établissent à Avignon. Tumulte à leur occasion. Arrivée du roi Charles IX dans cette ville. Départ de Serbelloni. Son histoire et sa mort. Rangoni, gouverneur du Comtat. Nouveaux mouvements des calvinistes. Le cardinal de Bourbon, légat d’Avignon. Le cardinal d’Armagnac, co-légat. Son histoire. Mort du pape Pie IV. Pie V lui succède.
Chapitre X. Nouvelles entreprises des calvinistes de France. Récit de la michelade de Nîmes. Les huguenots reprennent Mornas. Le comte de Suze, gouverneur du Comtat. Il prend le Pont-Saint-Esprit et l’abandonne. Les ennemis prennent Saint-Marcel, Montélimart et Sisteron, et ils échouent devant Boulene. Les catholiques prennent Jonquières, Courtaison, Beaucaire, Tulette, Vinsobres, Mirabel et le Pont-Saint-Esprit. Joyeuse amène des troupes françaises à Avignon. La guerre civile se rallume en France.


Chapitre XI. Les biens des apostats sont confisqués dans le Comtat. Les juifs en sont chassés. Les calvinistes prennent Nîmes. La disette continue. L’amiral de Coligni dans le voisinage. Il veut surprendre Avignon. Avantages de Montbrun. Damville bat l’amiral. La paix est rétablie en France.
Chapitre XII. Conspiration sur Orange découverte et punie. Mort du saint Pape Pie V. Massacre de la Saint-Barthélemy. Uzès et Sommières surpris par les huguenots. Election de Grégoire XIII. Mort de Sommerive. Exploits de Damville. Nouvelles entreprises des calvinistes dans le Comtat. Leur troisième conspiration sur Avignon.
Chapitre XIII. Gouverneurs rétablis dans chaque lieu du Comtat. Glandages est battu et, blessé à Venterol. Les huguenots échouent devant Piolenc, Mornas, Saint Romanet, Camaret, Châteauneuf et Sorgues. Le roi Charles IX veut rétablir la paix dans le Comtat. Il y députe le comte de Suze à cet effet. Trêve avec Orange. Glandages est chassé de cette ville. La trêve est rompue. Les hostilités renouvelées. Mort du roi Charles IX.
Chapitre XIV. Le roi Henri III arrive à Avignon. Il veut rétablir la paix dans le Comtat. Défection ouverte de Damville. Mort du cardinal de Lorraine. Les ennemis prennent le Crestet, et les catholiques Merindol. Départ de Henri III. Sixième conspiration. Montbrun prend quelques places. Il est battu et fait prisonnier. Sa fin. Lesdiguières prend sa place
Chapitre XV. Les huguenots continuent leurs incursions et font de nouvelles entreprises avec différents succès. Traîtres et apostats punis. Mesures prises pour le siége de Menerbes. Trêve générale en France. Entreprises des huguenots sur Visan et sur Caderousse. Perfidie d’un calviniste. Caractère du roi Henri III. La ligue se forme.
Chapitre XVI. Conspirations découvertes sur Arles, Tarascon, Avignon et Villeneuve. Punition des conjurés. Les calvinistes pillent les Angles, Laudun et Lauris. Gordes reprend Donzere et Ailleres. Entrechaux livré aux calvinistes. Départ de Martinengue. Famine horrible. Ravages faits par les huguenots de Menerbes. Nouvelle trêve générale en France.
Chapitre XVII. Suspension d'armes accordée à Saint-Auban. Nouvelles négociations pour la reddition de Menerbes. Députations aux rois de France et de Navarre à ce sujet. Mort de Gordes. Nouvelles hostilités dans le bas Dauphiné. Reprise du siège. Révolutions dans Orange et dans Beaucaire. La paix est conclue
Chapitre XVIII. Reddition de Menerbes, des Piles et de Tulette. Disette. Nouvelles conspirations sur divers lieux. Révolution dans Orange. Événement à Carpentras et à Avignon. Traîtres punis. Excursions de Lesdiguières. Nouvelles hostilités des calvinistes dans le Comtat. Orange démantelé. Histoire abrégée des maux que les calvinistes ont fait dans cette ville et dans celle de Saint-Paul. Conclusion.


BOUDIN (Jean-François – Révérend Père Justin de Monteux). Histoire des Guerres excitées dans le Comté Venaissin et les environs par les Calvinistes du XVIe. 1830. Carpentras chez Devillario-Quentin, Imp-libraire. 2 volumes in-12. Reliure plein veau, dos lisse orné de motifs et de titre dorés, roulette sur les coupes, tranches jaspées. Tome I : xlviij, 288pp. Tome II : 311pp. Dorures estompées sur le dos. Rare et bel ensemble. Vendu

2 commentaires:

Pierre a dit…

Je devrais présenter plus souvent du régionalisme ;-)) Pierre

Françoise L-S a dit…

Vous êtes plein de bon sens, Pierre ;-))
Françoise