vendredi 27 avril 2012

Caumery, Pinchon et Becassine - Annaïck Labornez de son vrai nom...

Oui, évidemment, le Salon du livre ancien du Grand Palais est une concurrence pour ma boutique mais il faut bien que tout le monde vive ! C'est pourquoi, aujourd'hui, j'ai choisi un ouvrage, plutôt un lot d'ouvrages, qui ne fera pas d'ombre à cette glorieuse manifestation…


Pour tout dire, je rêve, si mes moyens financiers me le permettent un jour, et si conjointement j'arrive à proposer assez de bon matériel pour ne pas faire tâche devant les copines, je rêve donc de participer à ce salon. Le côté "verrière" me plait bien même si je sais que l'on y étouffe sous le soleil et qu'on y grelotte les jours de froid…


Quelle organisation, tout de même ! Trouver quelqu'un pour tenir la boutique de Tarascon pendant le temps du salon, se loger, affronter la conduite automobile dans Paris, transporter sans dommages ses livres, s'exposer à des confrères établis, faire bonne figure pendant 3 jours, rentrer sous l'œil inquisiteur de ses proches… Il faut une bonne dose de courage pour se lancer, j'imagine. L'expérience me tente pourtant. Je ne serais pas le premier breton à braver Paris, de toute façon ! Prenez Bécassine, par exemple !


Bécassine Alpiniste, Bécassine fait du scoutisme, Bécassine nourrice, Bécassine au Pays BasqueBécassine a fait cent métiers. Je peux bien en essayer un nouveau, de mon côté, non ? [Je considère, peut-être à tort, qu'exposant itinérant de Salons est un métier différent de celui de libraire en boutique]


L'extraordinaire aventure de la première héroïne féminine de bande dessinée commence par un hasard, comme à l'accoutumée. On doit au crayon de Joseph Porphyre Pinchon la première mise en page de Bécassine sous forme de cases dessinées pour La semaine de Suzette.


A la surprise des auteurs, Bécassine rencontre un succès immédiat. Sous la pression des jeunes lectrices, elle devient un personnage récurrent de la revue, jusqu'à en devenir la vedette Entre-temps Pinchon a laissé l'intrigue au neveu de l'éditeur, Maurice Languereau, alias Caumery (anagramme de son prénom). Caumery et Pinchon ( comme Uderzo et Goscinny) se prennent au jeu et donnent à Bécassine une seconde naissance. En 1913, conjointement aux parutions dans La Semaine de Suzette, une Bécassine nouvelle version voit le jour dans les albums toilés que nous connaissons.


Annaïck Labornez alias Bécassine, née à Clocher-les-Bécasses , est un personnage facilement identifiable par sa tête ronde dépourvue de bouche, sa coiffe de bretonne, son éternelle robe verte et rouge à bordures noires et son parapluie rouge . Mais au delà de ses éléments extérieurs identifiables, ce qui la caractérise est sa générosité, son optimisme à toute épreuve, sa candeur qui créent l'adhésion du lecteur. Les albums de Bécassine, couvrant quarante-cinq ans d'histoire, se font l'écho des évolutions, des inventions et des modes que l'héroïne traverse. Le regard de Bécassine sur le monde se révèle un étonnant document sur une époque riche en bouleversements historiques et technologiques.


En 1920 la naissance de Claude, la petite fille de Maurice Languereau, inspire aux auteurs le personnage de Loulotte, qui fait son apparition en 1922, dans " Bécassine nourrice ", un album proposé ici. La méthode éducative véhiculée par Bécassine s'oppose alors aux modèles d'éducation traditionnels. Je vous laisse découvrir ces cinq albums. Ils ne se comparent pas aux merveilles que vous découvrirez dans les allées du Salon mais peuvent être un heureux dérivatif à de jeunes lecteurs qui accompagnent des parents qui préfèrent le Slam ;-)) Pierre


CAUMERY et PINCHON. Bécassine Nourrice. Paris, éditions Gautier-Languereau, 1929. Intérieur vierge de marques. Une petite tache grasse marginale sur 5 feuillets. Menus défauts de reliure. Bel exemplaire.

CAUMERY et PINCHON. Les cent métiers de Bécassine. Paris, éditions Gautier-Languereau, 1929. Intérieur vierge de marques. Menus défauts de reliure. Bel exemplaire.

CAUMERY et PINCHON. Bécassine fait du scoutisme. Paris, éditions Gautier-Languereau, 1931. Intérieur vierge de marques. Menus défauts de reliure. Bel exemplaire.

CAUMERY et PINCHON. Bécassine Alpiniste. Paris, éditions Gautier-Languereau, 1925. Intérieur vierge de marques. Menus défauts de reliure. Bel exemplaire.

CAUMERY et PINCHON. Bécassine au Pays Basque. Paris, éditions Gautier-Languereau, 1930. Intérieur vierge de marques. Menus défauts de reliure. Bel exemplaire. L'ensemble des cinq albums Vendu

5 commentaires:

sandrine a dit…

Je ne suis pas sûr que vous allez vous faire des copains en Bretagne, parce que Bécassine ... C'est Bécassine la pas bien fine!
;-))
Très belle collection pour ces ouvrages qui ne cessent de prendre de la valeur, ailleurs qu'en Bretagne.
Bien à vous,
Sandrine.

Pierre a dit…

C'est drôle mais c'est la réflexion que m'a aussi faite une bretonne...

A Tarascon, nous avons l'habitude, avec Tartarin, de nous moquer de nous même sans en prendre ombrage. Bécassine comme Tartarin sont des personnages simples mais pas simplets ;-)) Pierre

sandrine a dit…

Il faut croire que les bretonnes ont moins d'humour que les tartarines :-)))
S.

calamar a dit…

elle s'appelle comment, en vrai ? Annaïck La Bornée ? pas étonnant qu'elle soit peu populaire...

Pierre a dit…

En Bretagne, on prononce le "Z", calamar ;-)) Pierre