mardi 26 avril 2011

Guy de Maupassant. La maison Tellier, exemplaire sur chine...

« Je suis entré dans la littérature comme un météore, j'en sortirai comme un coup de foudre » Henry René Albert Guy de Maupassant.

Pour faire suite aux deux premiers billets présentant des œuvres de Guy de Maupassant, je vous propose deux exemplaires de l'auteur qui ont en commun d'être les premières éditions illustrées de ces titres.


L'un est un exemplaire sur chine, réservé aux bibliophiles de papier, La maison Tellier qui regroupe 9 nouvelles, l'autre est un exemplaire sur vélin, Pierre et Jean fort bien illustré pour les grands bibliophiles (adeptes des grands formats).


La Maison Tellier paraît en 1881; gros succès. Même Tolstoï applaudit. Avec l'argent obtenu, Maupassant fait construire une demeure à Etretat. C'est là que naissent ses enfants (de plusieurs mères différentes), Maupassant continuant par ailleurs à fréquenter les "Maisons Telliers". On reste d'ailleurs sans voix sur le fait que se sachant atteint de syphilis, sa vie ait pu être aussi dissolue. Le tréponème avait encore de beaux jours devant lui…


Pierre et Jean est un roman paru en 1888. Il s'agit d'une sordide histoire familiale dans la veine des romans réalistes de l'époque. Un secret, un soupçon de jalousie et le temps qui passe permettront à l'auteur de faire un tableau sans concession de la bourgeoisie provinciale de l'époque.


Il faut vraiment relire ces nouvelles. Les plus âgés de nos lecteurs se remémoreront l'époque où Maupassant était encore étudié à l'école et l'époque où ils l'ont donc haï. Ceux de ma génération regretteront amèrement d'y avoir échappé car s'étendre sur les poèmes de Prévert ou le génie de Boris Vian n'était pas été une sinécure, non plus.


MAUPASSANT Guy. La Maison Tellier. Les Tombales; Sur L'eau; Histoire D'une Fille De ferme. Paris, Paul Ollendorf libraire éditeur, 1899. Broché, couverture illustrée teintée vert clair. Format in 4. 267 pages, 80 compositions de René Lelong, gravées sur bois par G. Lemoine. Exemplaire imprimé pour la Librairie Bernoux et Cumin à Lyon. Grand papier. Un des exemplaires sur chine avec un dessin original (aquarelle sur satin) ayant servi à la publication et pouvant être relié dans le volume + un tirage à part des bois sur chine avec remarques. Quelques légères rousseurs marginales. Vendu


Qu'est qu'une remarque quand elle n'est pas désobligeante ? C'est un petit croquis tracé par le graveur dans les marges d'une planche en cours d'exécution, lequel, après impression des premières épreuves, sera supprimé pour le tirage définitif (Dacier 1944). On parle alors d'épreuve avec remarque. Il s'agit, là encore, d'offrir au bibliophile un exemplaire à tirage restreint qui valorise son acquisition. Dans notre exemplaire, les remarques semblent être des chiffres notés au bas des gravures hors texte. Une incertitude : Le terme de "tirage à part" m'intrigue car l'ouvrage est présenté avec ses gravures sur chine in texte. Si quelqu'un peut m'expliquer…


Idem pour le dessin original qui, sur cet exemplaire, semble être l'aquarelle mentionnée sur les 10 exemplaires sur japon !


Pierre qui s'interroge.


MAUPASSANT. Pierre et Jean. Paris Boussod, Valadon et Cie 1888. Grand in-4 broché 170pp. Orné de 9 têtes de chapitres et 9 culs de lampes d'après les aquarelles d'Ernest Duez et 18 illustrations hors texte d'après les aquarelles d'Albert Lynch. Exemplaire sur papier vélin avec les planches en noir. Première édition illustrée de cette œuvre de Maupassant. 75 € + port

6 commentaires:

Bertrand a dit…

Merci de me mettre la Maison Tellier de côté Pierre,
on en reparle en off,

B.

Pierre a dit…

J'arrive de voir "La fille du puisatier" de mon plein gré. Je dis ça car comme le film a été tourné chez nous, il est interdit de ne pas y aller... Auteuil qui est d'Avignon a un accent naturel enjolivé. La jeune femme qui joue sa fille est un ange. Je ne savais pas que cela existait encore ;-))

Mon plaisir est prolongé par la commande de Bertrand qui nous dira pourquoi on trouve des aquarelles dans les exemplaires sur chine. Pierre

Pierre a dit…

Je vous avais dit que Nadia était venue faire quelques photos à la librairie ?

Premier rush ici : http://www.flickr.com/photos/a_new_girl/5654864430/in/photostream

Bertrand a dit…

On ne touche pas aux anges Pierre ! On en rêve ! ;-))
Je vous dirais pour le dessin. Sans problème, de visu ce sera plus facile à comprendre.

B.

Textor a dit…

Jolie photo en effet. Certes, la lumière du sud a toujours inspiré les artistes, mais là, je dois dire que c'est bien vu. Je préfère cette image du bibliophile à celle du vieillard cacochyme de Louis de Hem !!
Bravo Nadia !( et le figurant n'est pas mal non plus)

Nadia a dit…

Merci !
Pierre est ravi car toutes les dames causent de ses belles mains...