samedi 25 septembre 2010

"À l'enseigne du Pot cassé". Collection Antiqva...


Continuons notre tour d'horizon des éditeurs de demi-luxe du début du 20eme siècle par une maison bien connue des bibliophiles. Les ouvrages "A l'enseigne du pot cassé" – et non pas "du dos cassé", bien que… - sont souvent sur les rayonnages des amoureux de beaux livres. Ils comblent les relieurs amateurs et professionnels par la qualité de leur papier et les imperfections de leurs dos en font des sujets d'attention pour ces artisans du livre.


Les ouvrages de cette collection sont parus entre1920 et 1950. La mention « Se trouve à Paris, en la rue de Beaune » — rappelle les livres imprimés par Geoffroy Tory (1480-1533) au XVIe siècle : Ce typographe fut graveur « à l'enseigne du Pot cassé », puis imprimeur. Il devint premier imprimeur royal et réformateur de l'orthographe et de la grammaire françaises, participant ainsi à leur standardisation. Enfin et surtout, il demeure une des personnalités majeures de l'histoire de la gravure sur bois. Une des caractéristiques de ces ouvrages sera donc d'être illustré par des bois gravés originaux d'un artiste différent pour chaque titre. (Morin Jean, Lebedeff…)


La collection complète de cette maison regroupe quatre entités : « Scripta Manent » pour des œuvres de la littérature européenne (au format in-12), qui fut achevée en 1931 avec la parution du cinquantième volume, « Antiqua » (orthographié Antiqva), pour des textes de la littérature antique, principalement traduits du grec ou du latin (au format in-12), « Lumen animi » (orthographié Lvmen Animi) pour des textes de la Renaissance et « Bibliotheca Magna ».


Plusieurs titres parmi les plus populaires furent réédités après-guerre, dont certains dans un format plus grand (in-8), mais sur un papier de moindre qualité. Les exemplaires proposés à la vente aujourd'hui sont tous originaux, certains étant numérotés en rouge et donc réservés aux amis des librairies Flammmarion. Ils sont non coupés pour la plupart et dans un état qui satisfera le collectionneur ou le bibliophile. On peut aussi les lire ;-)). Pierre


Je propose ici la collection Antiqva, tête de collection comprenant les 19 premiers volumes pour 22 tomes sur les 30 qu'a compté la collection (+ les pensées de Marc Aurèle, tomeI ). Tous sont numérotés sur beau papier Papyrus de Tsahet et illustrés de bois originaux.


1 : Pensées et entretiens d'Epictète. 1927. Dans la collection Bibliotheca magna. Très bon état. 20 €
2 : Ovide : L'art d'aimer. 1928. Quelques rousseurs éparses. Très bon état dû à la conservation du papier cristal d'origine. Vendu
3 :Hésiode : Les travaux et les jours. 1928. Très bon état, dos légèrement insolé, petites rousseurs éparses. Vendu
4 : Fables de Phèdre. 1928. Quelques rousseurs sur les tranches, dos un peu insolé. Vendu
5 : Longus : Daphnis et Chloé. 1928. Non coupé. rares rousseurs, dos insolé, très bon état général. Vendu


6 : Catulle : Les noces de Thétis et de Pélée. 1928. Non coupé. Quelques rousseurs sur les tranches, plus importantes sur la 4e de couverture. Très bon état. Vendu
7 : Quintus de Smyrne : La fin de l'Iliade. 1928. 2 volumes non coupés en excellent état (dos légèrement insolés). Vendu
8 : Virgile : Bucoliques et Géorgiques. 1929. Quelques rousseurs, dos légèrement insolé. Vendu
9 : Lucien : Dialogues des courtisanes. 1929. Quelques rousseurs, dos légèrement insolé. Petites pliures au dos. Vendu
10 : Boece : Consolation de la philosophie. 1929. Quelques rousseurs, dos légèrement insolé, très bon état général. Vendu


11 : L'Orestie d'Eschyle. 1929. Très bon état, quelques rousseurs au dos. 22 €
12 : Juvénal : Satyres. 1929. Non coupé. Rousseurs au dos et sur la couverture, très bon état intérieur.Vendu
13 : Euripide : Iphigénie. 1929. Non coupé. Quelques rousseurs au dos. Très bon état. Vendu
14 : Apulée : L'âne d'or. 1929. 2 volumes en très bon état, protégés par le papier cristal d'origine. Non coupés. Quelques rousseurs sur les tranches. Vendu
15 : Théocrite : Idylles. 1929. Non coupé, rares rousseurs sur les tranches et le dos. Excellent état. Vendu


16 : Tibulle : Elégies. 1930 Non coupé, rares rousseurs sur les tranches et le dos. Excellent état. Vendu
17 : Sophocle : Oedipe. 1930. Quelques rousseurs au dos et sur les tranches. Non coupé. Très bon état. Vendu
18 : Salluste : Guerre de Jugurtha. 1930. Rares rousseurs sur les tranches. Non coupé. Excellent état. Vendu
19 : Apollonius de Rhodes : Jason et Médée. 1930. 1 tome II sur les 2 . 18 €
20 : Marc Aurèle : Pensées Tome I sans dates vers 1930. Rousseurs généralisées. Vendu

11 commentaires:

calamar a dit…

les couvertures sont magnifiques ! certaines font penser à Louis Jou, c'est dire... (je pense au Machiavel. La dernière de couverture vaut le détour !)
Les tirages sont assez importants, au moins pour la collection Lvmen Animi : 3150 ex, dont 50 japon, 75 hollande, 25 hc sur on ne sait quoi, et 3000 sur papier plus courant (mais de bonne qualité tout de même).
Après guerre il semble que certains titres soient réédités, hors collection, en tirage non limité.

Pierre a dit…

Comme je l'ai indiqué et comme j'ai pu le vérifier après achat, la qualité après-guerre n'était plus à la hauteur (papier très blanc mais sans tenue).

Heureusement les tirages n'ont jamais été confidentiels...A toute chose malheur est bon !

Je ne lasse jamais de la beauté des plats et du beau papier non rogné de cette collection. Un dos un peu fendu n'est pas un défaut rarissime, malheureusement. Pierre

Textor a dit…

J'aime bien ces éditions soignée. L'impression bien nette et le graphisme leur donne une unité de style, très datée année 30.
Par le plus grand des hasards, les billets des blog de bibliophilie se répondent. Sur votre première photo l'Apulée est placé à coté du Boèce. Pareil pour la première photo sur le BM !!
T

Textor a dit…

Un "s" à "soignées" ferait plus soigné...

Pierre a dit…

J'avais demandé, il y a déjà quelques temps, à un ami féru de textes antiques (JPP) de me faire un billet sur les deux tomes de l'Âne d'or du Pot cassé que je lui avais cédé. Sa présentation sera comme une partition jouée à quatre mains destinée à faire connaitre les auteurs romains et grecs. Notre bonheur de bibliophile-lecteur n'est-il pas de faire aussi de la pédagogie ?

Textor a dit…

Ce sera un plaisir de lire ce futur billet. On ne fait jamais le tour d'un livre.
Paradoxalement, il est plus facile de faire un article sur un ouvrage très rare que personne ne connait (car on fait vite le tour de la documentation) plutôt qu’un article sur un livre très connu ; Tant de choses ont déjà été dites et bien mieux, qu’il est difficile d’être original.
T

jpp a dit…

Quelques menus ajouts au billet de Pierre.
Les PENSEES d'Epictete n'appartiennent pas à la collection Antiqua mais pour une raison que j'ignore à la Bibliotheca Magna;
d'autre part,aprés guerre,il n'y eut pas que des rééditions de moindre qualité mais aussi quelques "nouveautés " sur un papier équivalent aux productions antérieures comme Les Aventures de Renart et Ysengrin colligées par PAULIN, le SPLEEN DE PARIS de Baudelaire (que je n'ai jamais vu dans une édition antérieure),les oeuvres de DIogène le Cynique et peut-être encore d'autres.
Je profite du thèm eprésent pour demander si un des lecteurs assidus pourrait me rensaigner sur la liste complète des Editions du Pot Cassé -
avec mes remerciements anticipés

Pierre a dit…

Merci pour ces précisions, cher JPP. Et merci encore pour le texte sur L'âne d'or qui attendait le bon moment pour être dévoilé. Pierre

Anonyme a dit…

- La collection "A l'enseigne du pot cassé" publiée avant guerre comprend 100 titres (quelques volumes supplémentaires du fait de certains titres en 2 vol) : 30 pour Antiqua, 50 pour Scripta Manent, 13 pour Lumen Animi, et 7 pour Bibliotheca Magna.
- On peut y rajouter 5 vol hors collection des oeuvres complètes d'Erasme : Eloge et 4 vol de colloques
- Certains titres sont parus dans des collections différentes, sans forcément le même illustrateur. Par exemple : L'utopie dans Scripta Manent illustré par Henry Chapront et dans Lumen Animi par Bernard Roy ; il s'agissait par contre du même traducteur. D'autres exemples de titres doublés : Pensées et Entretien d'Epictète dans Antiqua et Bibliotheca, L'art d'aimer dans Antiqua et Scripta, L'éloge de la folie dans Scripta et Lumen.
- Certains titres annoncés dans les catalogues semblent ne jamais avoir été imprimés : il s'agit de "Lettres à Lucillius" de Sénèque remplacé par "Les Aphorismes" d'Hippocrate, "De la méschanceté de nostre siècle" par Henri Estienne, qui devait être le 12ème titre de Lumen Animi et qui a été remplacé par "L'utopie", et les 5 vol complémentaires des oeuvres d'Erasme : Apophtegmes en 2 vol, Adages, Opuscules, Lettres.
PEL

Pierre a dit…

Voilà des précisions qui vont répondre aux questions de JPP.

Il est surprenant, en effet, de voir édité les pensées et entretiens d'Epictete dans deux collections différentes, avec le même illustrateur. Je vous propose de faire un comparatif impartial à l'occasion d'un petit billet. Pierre

Anonyme a dit…

À tous ceux qui s’intéressent aux livres publiés par la maison d’édition à l’Enseigne du Pot cassé sachez qu’il existe depuis peu un ouvrage bibliographique qui décrit tous les volumes publiés par cet éditeur avec de nombreuses illustrations en couleurs. Cette bibliographie peut s’obtenir en se connectant à www.tinyurl.com/potcasse qui renvoie à au site de publication www.thebookedition.com Pierre-A. Thomi