mercredi 8 septembre 2010

Le plaisir de posséder une belle "Maison rustique ". "Liger" ou "Genlis" ?


Jean Liebault (1535-1596) était médecin et agronome, né à Dijon. Il avait épousé la fille de l'imprimeur Charles Estienne et on lui doit l'édition , en 1572, de L'Agriculture et Maison Rustique (1564), la première édition d'une série de manuels aux titres emblématiques : Les Maisons rustiques ! En 1560, Jean Nicot, l’ambassadeur de France à Lisbonne, découvre dans les jardins royaux une herbe importée d’Amérique. Il en célèbre les vertus curatives et il envoie la plante à la régente Catherine de Médicis pour l’aider à soulager ses migraines. L’engouement de la reine pour ce nouveau médicament accrédite l’idée que la plante possède toutes les vertus. Jean Liebault, en louera les propriétés « quasi-divines » dans son manuel qui abordera alors toutes les facettes de la vie rurale...


Louis Liger (1658 -1717), est un agronome français né à Auxerre qui reprendra ce concept... Outre la Nouvelle Maison Rustique, qui connaît de nombreuses éditions au cours du siècle et s'inspire de la Maison rustique de Jean Liébault, il a aussi écrit des ouvrages sur les jardins, sur les chevaux, et deux dictionnaires d’économie rurale. Il est aussi l'auteur, en 1715, d'un ouvrage très rare, Le voyageur fidèle ou le guide des étrangers dans la ville de Paris… Nous sommes deux à l'avoir eu dans les mains, il y a peu…


Cet ouvrage connaîtra un succès considérable et sera réimprimé durant tout le XVIIIe siècle sous le titre de "Nouvelle Maison rustique" (13e édition en 1804). Tous les sujets sont traités ici : la basse-cour, les abeilles, les chevaux, le bétail, l'agriculture, les étangs et rivières, les arbres fruitiers, la taille et la greffe, le potager, la vigne (choix des terres, exposition, plantation, variétés, travaux du viticulture, vendanges, vins, cidre, poiré, verjus...). Le dernier livre traite de la cuisine : Recettes de viandes, gibiers et volailles, légumes, confitures et conserves de fruits, pâtisserie, etc. Suivent neuf chapitres sur la chasse au cerf, sanglier, lièvre, renard, lapin, loup, daim et chevreuil. Cette Oeconomie générale de la campagne, ou Nouvelle maison rustique, parue la première fois à Paris en 1700 eu des contrefaçons hollandaises de qualité.


Il faudra attendre le 19eme siècle et le retour en France de l'aristocratie après les épisodes révolutionnaires pour retrouver une nouvelle "Maison rustique". Celle-ci sera le fruit du travail de Stéphanie Félicité du Crest de Saint-Aubin, Comtesse de Genlis, marquise de Sillery ( 1746-1830) femme de lettres française.


Je vous propose à la vente, aujourd'hui, les ouvrages des deux derniers auteurs. Le "Liger" vaut pour ses gravures et ses recettes de cuisine qu'il faut essayer… le "Contesse de Genlis" est une édition rare et complète de l'édition originale qui plaira aux bibliophiles… Pierre


LIGER (Louis). La nouvelle Maison Rustique ou Économie générale de tous les biens de campagne. La manière de les entretenir et de les multiplier. Huitième édition augmentée avec La vertu des simples, l'Apothicairerie, et les décisions du Droit françois sur les matières rurales. Du fonds de Claude Prudhomme, à Paris, au Palais, chez Knapen. 1762, 2 vol. in-4°, 5 ff.-916 pp et 4 ff.-894 pp -12 ff de table des matières, 36 pl. gravées hors texte (certaines dépliantes), nombreux figures gravées sur bois dans le texte, tables, reliure plein veau époque, dos à nerfs orné de caissons dorés, pièces de titre et de tomaison, tranches rouges, défauts d'usage, coiffes abîmées mais restaurées, un mors légèrement abîmé, pièce de titre et tomaison manquante sur le tome II (remplacées), intérieurs propres et sans rousseurs, quelques restaurations de feuilles faites par un professionnel. L'intérieur et la basse-cour de la maison rustique. Les bâtiments. La volaille. Les chevaux. Des mouches à miels et des vers à soie. Commerce, débit, usage et qualités de tout ce qui se tire de la basse-cour. Les terres aux champs... Culture générale de toutes sortes de jardins. Le jardin potager... Le jardin des simples, ou la botanique et une pharmacie ou apoticairerie familière. La vigne et les boissons. Les étangs, la pêche, la chasse. La cuisine et l'office. Les oiseaux de volière. La cuisine, la pâtisserie, les confitures et les liqueurs. Bel exemplaire de cet ouvrage de référence qui présente néanmoins des défauts d'usure et des restaurations. Vendu


GENLIS, Madame De (Stéphanie-Félicité Ducrest De Saint-Aubin, Comtesse De). Maison Rustique pour Servir à L'éducation de la Jeunesse ou retour en France d'une famille émigrée. Ouvrage où l'on trouve toutes les instructions nécessaires pour bâtir une maison de campagne.... A Paris, Chez Maradan, Libraire, Rue des Grands-Augustines, 1810. Reliure demi-basane havane à coins. Dos à cinq nerfs. Caissons ornés. Reliure en très bel état. Restaurations anciennes sur quelques feuilles. Beau papier. Edition originale et complète de cet ouvrage renommé. 230 €

7 commentaires:

Bertrand a dit…

"Il est aussi l'auteur, en 1715, d'un ouvrage très rare, Le voyageur fidèle ou le guide des étrangers dans la ville de Paris… Nous sommes deux à l'avoir eu dans les mains, il y a peu…"

Nous serons amené à en reparler bientôt...

B.

Textor a dit…

C'est vrai que ces ouvrages sont plaisants à lire. J'avais réuni quelques "le Bon Jardinier" dans le temps. Plein de recettes pour tuer les taupes et réussir ses greffes. On y trouve aussi le nom des fruits et des fleurs anciens, aujourd'hui disparu.

Si la nicotine a des vertues pour la santé, il faudra le dire à Roselyne !

T

Textor a dit…

Sans rapport avec le sujet du jour, Pierre, je vous ai trouvé un job d'été, ou plutôt une mission, non un sacerdoce ! Cataloguer les éphémères.
(Pour comprendre, allez voir sur le site de Léo ...)

Pierre a dit…

Bertrand, J'ai laissé au propriétaire du " très rare Liger", le choix du libraire le mieux disant. Nous serons donc amenés à en reparler...

Bientôt ? Je ne sais pas. Pierre

Pierre a dit…

Pour cause de nettoyage post-intempéries, je n'avais pas lu le billet de Léo. Je découvre les éphémères.

Je pensais que plutôt que de les cataloguer, il serait quand même plus simple de les laisser dans l'ouvrage dans lequel on les a trouvé ;-)) Pierre

Pierre a dit…

François, un ami bibliophile, s'est servi il y a quelques années de la "Nouvelle Maison rustique" pour organiser son jardin.

Il m'a dit avoir eu le double plaisir de lire ce manuel ancien et de voir que les légumes poussaient ensuite tout pareil !!

Textor a dit…

Oui, pareil, j'avais organisé mon jardin en m'inspirant de l'Hortus Sanitatis, mais j'ai du arrêter car les loups qui se vivent de vent, cernaient la maison ...