samedi 17 décembre 2011

Cartonnage historié, cartonnage à plat historié : Quésaco ?

N°1
J'ai reçu, il y a peu, un petit catalogue très intéressant de J.E. Huret qui présentait des clichés de cartonnages historiés à la vente. Dans son préambule, il expliquait fort judicieusement qu'il existait une grande différence entre les cartonnages Art Nouveau aux exubérances florales caractéristiques et les cartonnages Art Déco qui les suivirent dans les années 1920-1930, qui en étaient l'opposé : Lignes droites, prolifération de simplicité, repli sur l'essentiel et motifs sans détails…














N°2 N°3
Et à chaque fois, le terme de "cartonnage historié" revenait jusqu'à ce que je me demande si je n'utilisais pas ce qualificatif à tort et à travers. Car de motifs rappelant l'histoire du récit, il n'y en avait pas toujours sur les clichés de son catalogue...














N°4 N°5













N°6 N°7
Alors, je vais vous demander votre avis pour quelques clichés numérotés que j'ai pris à la boutique, aujourd'hui. Et puis, vous me direz exactement ce que vous pensez être la définition d'un plat historié et d'un plat non historié. Un Jules Verne à un éléphant, par exemple, c'est un cartonnage historié ?














N°8 N°9













N°10 N°11
J'ai oublié de préciser que ces ouvrages étaient tous à la vente. Vous pouvez me demander leur notice et leur prix si cela vous intéressait... Pierre


N°12N°13

25 commentaires:

Bertrand a dit…

Quelle femme aujourd'hui écrirait un livre ayant pour titre "Belle et bonne. Histoire d'une grande fillette." Je m'interroge.

Pour moi les n°2 et 5 ne sont pas des plats historiés mais des plats décorés tout simplement.

B.

Pierre a dit…

Le N°8 ?

Merci, Bertrand, mais ça ne me donne pas la définition du cartonnage historié ;-))

D'accord ! Belle et Bonne ça fait un peu conte de Fées pour ados rebelles et ils ne lisent plus... Pierre

Alain Marchiset a dit…

Bravo Bertrand ! Mais au fait, qu'est-ce qu'il a gagné ? :-))

Bertrand a dit…

Merci Alain,

les félicitations d'un pair en librairie vont toujours droit au coeur.

Bon, c'est pas le tout mais ce soir il faut que je catalogue un livre intitulé "La flagellation dans les maisons de tolérance" et ça c'est du concret ! si j'ose dire.

Et vous avez raison le n°8 n'est pas un plat historié non plus, je l'avais zappé !

B.

Cartonnages Romantiques a dit…

Bien gentil mais quel serait la définition exacte d'un plat ou cartonnage historié ? Galantaris est muet, d'autres pas plus diserts. Un plat est il historié parce son dessin est combinatoire avec l'histoire qu'il raconte ? Et le plat ornant le Jeanne d'Arc ou le Saint Louis des années 1880 est il un plat historié parce qu'a connotation historique ? Si le plat est à décors seulement géométrique ou floral avec juste un petit personnage ou une tête dans un coin est-il historié ? Robert dit : Décoré de scènes à personnages et spécialement de scènes tirées de l'Ecriture sainte.... J'en perds le fil de l'Histoire.

Pierre a dit…

Bernard a raison. On ne peut donner un qualificatif "d'historié" à un cartonnage, que si on définit ce que c'est !

Des ventes aux enchères en mentionnent le nom, des collections se font dans ce domaine, des catalogues spécialisés en vendent, des notices de professionnels utilisent le terme et on n'a pas de critères objectifs pour définir ce type de cartonnage ?

Ou bien on ne parle que de cartonnages décorés ! Pierre

Pierre a dit…

Alain,

Le gagnant gagne toute ma considération ; ça ira ? Pierre

Anonyme a dit…

Je pense qu'il faudrait plutôt parler de "cartonnages parlants" c'est a dire que le décor de la reliure a un rapport direct avec le titre et le contenu du livre.

Ce n'est qu'un avis.

B

Cartonnages Romantiques a dit…

Il reste bien d'autres définitions un peu oubliées ou mystérieuses. Par exemple Gaspard de la Nuit nous chante un petit livre dont" le titre s'armoriait d'un amphistère déroulant sur une banderole." le premier des vénérables lettrés bibliophiles qui me dit ce qu'est un amphistère gagne dans l'ordre: ma haute considération et un coup de Chateauneuf du Pape à la maison s'il fréquente la N7.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

A l'image de la "lettre historiée" dont le champ présente une scène en rapport avec le texte, le "cartonnage historié" est un cartonnage dont le décor présente une scène en rapport avec le sujet du livre.
NB. Le Robert n'a jamais été une référence en matière de bibliophilie, et particulièrement son langage.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Un amphistère en héraldique est un serpent ou dragon ailé.

Bertrand a dit…

Et voilà ! C'est Rhemus qui gagne le coup de Chateauneuf du Pape ! ... c'est po juste ! :-((

Mais il est fort... très fort ! fo reconnaître

PS : orthographe volontairement simplifiée... il est tôt !

B.

Anonyme a dit…

Leo qui a du mal a poster son message me demande d’insérer sa proposition. Merci Léo. Pierre

Décor à plaque ?
et si histoire : Décor à plaque historié ? Léo

Pierre a dit…

Pour les cartonnages romantiques le décor à plaque suppose une manœuvre manuelle de presse à plat, plus ou moins renouvelée par l'opératrice, pour permettre éventuellement l'impression sur la percaline de motifs polychromes (suis-je clair ?).

Je ne suis pas certain que les progrès de la technique à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle nécessitaient encore le passage par une plaque telle qu'on l'entend, Léo.

Par contre, il semble bien, au vu de vos réflexions et de vos définitions, que le terme Cartonnage historié implique la présence d'un décor rappelant l'histoire.

Donc, les décors floraux ne sont pas historiés ! Donc beaucoup de Jules Vernes ne sont pas historiés mais décorés !

Les N°2, 5, 8, 11 et 13 sont simplement décorés. Pierre

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Nous sommes d'accord, sauf peut-être pour le n°13 (je ne me souviens pas du texte).

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Etymologiquement, "amphiptère" est plus correct que "amphistère".

Cartonnages Romantiques a dit…

Rhemus me tue...Il est vrai que le Robert ....mais tous les autres dictionnaires sont au grenier et cela fait 3 étages..... Je retiens amphiptère.... .Le Chateau Neuf du Pape peut être blanc ou rouge, au choix.

Pierre a dit…

Léo m'envoie un lien fort clair sur les cartonnages et leurs techniques de fabrication au cours du temps. Lien à garder : http://www.bm-lyon.fr/expo/08/cartonnagesromantiques/parcours.html. Merci Léo. Pierre

Pierre a dit…

Faites comme moi, Bernard : J'ai le Larousse du XXe siècle en 7 tomes à portée de main ! Et le mot y a sa définition ! Si j'avais regardé plus vite, le Chateauneuf du Pape était pour moi ;-)) Pierre

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Pierre,les 17 volumes du XIXe, c'est mieux.

Pierre a dit…

Nous sommes tout à fait d'accord, Jean-Paul. Échangerais mauvais exemplaire imprésentable contre le même en chagrin uniforme... Pierre

Pierre a dit…

6 tomes pour le Larousse du XXe siècle. Je rectifie. Pierre

Le Bibliophile Rhemus a dit…

J'utilise le Larousse XIXe....en DVD.
Ce n'est qu'un outil de travail.

Pierre a dit…

Je savais qu'il existait mais je finissais par croire que c'était l'arlésienne ! Si vous me donnez le lien pour y accéder par voie de courriel perso, je vous offre une bouteille de Chateauneuf du Pape du même cru que celui de Bernard ;-)) Pierre

Anonyme a dit…

Faut reconnaitre que les photos sont très décoratives, mais il y a pas de quoi en faire toute une histoire, je veux dire, tout un plat .
Textor