mardi 2 novembre 2010

Une reliure plein maroquin signée Gruel.



Nous venons de fêter la Toussaint en l'honneur de tous les Saints du panthéon catholique. Les protestants - qui ne croient pas que ce risque individuel de béatification nous guette - ne fêtent pas la Toussaint : Ils sont allergiques aux Saints ! Dans la religion catholique, par contre, la dernière jeune femme (Chiara Badano) élevée à ce titre, l'a été en 2010 ! Donc, il y a de l'espoir pour tous ;-))


On reproche souvent aux bibliophiles de ne pas lire leurs livres. Prenons donc notre Paroissien Romain, édition Gruel-Engelmann, plein maroquin signé, page 588. La Litanie des saints est l’une des plus simples prières. Chaque invocation est ponctuée de la demande : "Priez pour nous". Quand d'autres tournent les pages d'un cartonnage élimé aux coins, un petit sourire de fierté s'esquisse sur mes lèvres en tenant mon Gruel. Il est comme une œuvre d'art à mettre au crédit de l'homme - Des relieurs, des typographes, des graveurs (la chromolithographie de la page de garde est magnifique) et des doreurs…


Rappelons brièvement l'histoire de cette maison familiale :

Trois générations de Gruel se sont succédées dans l'atelier de l'atelier familial situé dans le quartier de la madeleine à Paris. Isidore Desforges est le beau père de Paul Gruel et le fondateur de cet atelier en 1811. A sa mort, son gendre, bien que graveur de formation, lui succède à la tête de l'atelier. En 1834, il le transfère rue Royale-Saint Honoré qui deviendra en 1850, la rue de la Concorde. Apres le décès, en 1846, de Paul Gruel, sa veuve poursuit l'activité, participe aux expositions et notamment à celle de 1849 où elle obtient une médaille de bronze.


En 1850, la veuve Gruel se remarie avec le lithographe Jean Engelmann et la maison Gruel devient, dès lors, Gruel-Engelmann. De son premier mariage avec Paul Gruel, elle eu un fils, Léon Gruel, né en 1840. De son second mariage naîtront deux fils, Edmond et Robert Engelmann. Lorsque meurt Engelmann en 1875, elle forme avec ses trois fils une des plus importantes maison de reliure de la capitale. Cette collaboration dure jusqu'en 1891, date à laquelle Léon Gruel devient l'unique propriétaire.


Il transfère son atelier rue Saint Honoré. En 1896 disparaît Madame Engelmann puis en 1901 Léon Gruel. Son fils, Paul Gruel, né en 1864, reprend l'atelier et en fait la première maison de reliure de Paris. Grand collectionneur de livres anciens, il constitue une des plus belles collections qu'il lèguera au musée Carnavalet. Lorsqu'il meurt en 1923, son fils prénommé Paul (aussi !) reprendra la maison pendant 50 ans…


Cette maison a laissé de très belles reliures - dont celle exécutée pour La sandale ailée, d'Henri de Régnier en 1907 – qui rivalisent en grâce et en élégance avec celles de son honorable concurrent Marius Michel. Gruel est un des rares à avoir exécuté un grand nombre de reliures signées pour des ouvrages de messe. Pierre


PAROISSIEN Elzevir. Rite Romain. Gruel et Engelmann, Paris, 418 rue Saint Honoré, 1901 - Imprimerie générale Lahure. In-12 (16,5x8,5 cm). Reliure plein maroquin vert empire aux reflets brun (reliure signée Gruel en queue), dos à 5 nerfs, dentelle et filets sur les deux contre-plats encadrant un tissu moiré vert empire, page de grade en tissu moiré de la même couleur ornée, double filet doré sur les coupes et en coiffe, trois tranches dorées, 649 pages, beau papier vergé. Ce paroissien romain est orné d'une illustration en chromolithographie sur la page de faux-titre, de nombreuses illustrations monochromes en tête de chapitre et de lettrines. Très bon état.

5 commentaires:

Textor a dit…

J'espère que Sainte Wiborade figure dans la lithanie de tous les Saints, vu l'amour avec lequel les bibliophiles ont recouvert les ouvrages de piété d'aussi belles reliures !!
T

Pierre a dit…

Si elle n'y est pas, nous irons lui brûler un cierge, tout de même ;-)) Pierre

La présentation de cette reliure m'a donné des envies de collection...

Arnaud Laserson a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pierre a dit…

Cher Monsieur,

J'ai arrêté toute activité commerciale et ne peut donc répondre à votre demande. J'en suis le premier désolé. Laissons passer un peu d'eau sous les ponts et nous verrons si je peux reprendre mon activité dans les mois qui viennent…

Très cordialement. Pierre Brillard

Arnaud L. a dit…

Je vous remercie pour votre réponse et vous souhaite donc bonne chance.
Bien cordialement
Arnaud L.