lundi 29 novembre 2010

Causerie du lundi de Philippe Gandillet : Paul Lacroix dans la hotte du Père Noël...


Ayant reçu la semaine dernière un courrier du Père Noël, vous vous en souvenez peut-être, je me suis dit qu'à mon tour une petite lettre au Père Noël ne serait pas déplacée… Je profite du calme qui règne dans la librairie, ce matin, pour vous soumettre ma demande. J'ai, en effet, trouvé sur les rayonnages de la librairie de Pierre deux jolis volumes qui me plairaient bien…

Vous pouvez, bien sûr, vous inspirer de cette lettre si vous trouvez que le modèle est convainquant. Il vous suffit alors de remplacer mon souhait par le votre et de préciser, à travers une notice précise, l'ouvrage que vous désirez trouver dans vos souliers, le 25 décembre au matin... Vous envoyez la lettre à l'adresse indiquée au début de ce billet, en recommandé avec accusé de réception, c'est évident ;-))


Cher Père Noël,

Vous êtes trop occupé pour vous rappeler ce détail mais, lorsqu'il y a près de quarante cinq ans, je vous ai demandé des livres en cadeau de Noël, j'ai trouvé au pied de la cheminée un pull-over qui gratte et un circuit 24 à partager avec mon frère…

Je renouvelle, cette année, ma demande et c'est pourquoi je me permets de recroire en vous…


Le hasard a fait qu'avec le temps cette passion pour les livres ne s'est pas estompée. Mais ce ne sont donc pas des ouvrages neufs que je désire, cher Père Noël... Ce sont des livres anciens !

J'imagine qu'en dehors de la période chargée des fêtes, le temps doit vous paraître un peu long là-haut sur votre traîneau et que vous devez posséder une bibliothèque impressionnante. Alors, pourquoi ne pas piocher dans ces livres qui prennent tant de place dans les rayonnages de vos nuages ?


Comme le passage par la cheminée reste, malgré tout, dangereux pour ce type de cadeau, je vous propose, cher Père Noël, de me les déposer en passant par la porte et de m'envoyer, à votre place, une de vos pulpeuses hôtesses portant sur son léger costume de circonstance un lapin aux grandes oreilles brodé sur le revers de la fourrure. Vous pouvez aussi demander à un ami (Père Fouettard) ou collègue (Saint Nicolas) de me les porter mais ce sera moins sympa…


Je suis intéressé par deux forts ouvrages de luxe édités par Firmin-Didot et écrits par le Bibliophile Jacob sur le XVIIeme et le XVIIIeme siècle.

Si la diversité des connaissances éblouit le curieux que je suis, c'est aujourd'hui la qualité de ces ouvrages pour leurs illustrations, leur typographie et leur présentation générale qui m'intéresse. Je compte donc sur votre bienveillance.


Voici donc ma "lettre à vous", cher Père Noël ! Je n'oublie pas de vous souhaiter, à vous aussi ainsi qu'à toutes vos charmantes assistantes, de joyeuses fêtes de fin d'année et mes pensées les plus affectueuses.

Votre dévoué. Philippe Gandillet


LACROIX PAUL (BIBLIOPHILE JACOB). XVIIe siècle Institutions usages et costumes, France 1590-1700. Paris, Firmin-Didot, 1880. viii + 580pp.illustré de 16 chromolithographies et de 300 gravures sur bois (dont 20 tirées hors-texte) d'après les monuments de l'art de l'époque, reliure d'éditeur demi-chagrin rouge. Dos lisse orné de motifs et de pièces de titre en lettres dorées, plats de percaline richement illustrées de motifs et de lettres dorées, toutes tranches dorées. Aucune rousseur. Etat parfait. Vendu


LACROIX PAUL (BIBLIOPHILE JACOB). XVIIIe siècle Institutions usages et costumes, France 1700-1789. Paris, Firmin-Didot, 1875. viii + 520pp.illustré de 21 chromolithographies et de 350 gravures sur bois (d'après Watteau, Vanloo, Rigaud, Boucher, Lancret, J.Vernet, Chardin, Jeaurat, Bouchardon, etc.), reliure d'éditeur demi-chagrin rouge. Dos lisse orné de motifs et de pièces de titre en lettres dorées, plats de percaline richement illustrées de motifs et de lettres dorées, toutes tranches dorées. Rousseurs clairsemées dans le texte. Cahiers solidaires. Très bon état général. Vendu

6 commentaires:

Pierre Bouillon a dit…

Le charmant exemplaire de "Playboy", c'est aussi de Bibliophile Jacob ? Quel est le nom de la courtisane qui est sur la couverture ?
Salutations.
Pierre B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

C'est une jacobine, bien évidemment.

Pierre a dit…

La mère Noël est un drôle d'oiseau... On en oublierait presque les magnifiques chromolithographies présentées dans les ouvrages du Bibliophile Jacob ;-)) Pierre

Nadia L* a dit…

C'est ça, Pierre... faites l'innocent !

Pierre a dit…

C'est pas moi, c'est Ph Gandillet ! Vous n'imaginiez pas un instant, Nadia, que je puisse cautionner les fantasmes de notre chroniqueur du lundi, quand même ? Pierre

Nadia L* a dit…

Et bien si, curieusement je l'imagine... je ne sais pourquoi d'ailleurs...
Tss tss Nadia, tu iras à confesse !