jeudi 10 septembre 2009

Un mythe. Le journal "L'Illustration"


Le bibliophile étant une personne qui aime, recherche et conserve avec soin les livres anciens, rares ou précieux, je me demandais ce matin en rangeant mes numéros spéciaux de "l'Illustration" si le collectionneur de cette mythique revue faisait partie de ses membres.


Réponse à mon interrogation : Certains exemplaires de "l'Illustration" sont-ils anciens rares ou précieux ? "Anciens", on ne peut en douter car la revue ayant commencé à paraître au milieu du 19eme siècle et ayant fermé ses portes en 1956, elle fait partie des centenaires acceptables.

Il en est tout autrement du qualificatif de"rare"… Des personnes entrent quelques fois pour me proposer les fameux 3 tomes édités à la fin de la première guerre mondiale avec la solennité d'un Roi Mage portant la myrrhe ou l'encens. Quand je refuse poliment l'offre d'achat en arguant qu'un si bel ouvrage devrait rester dans la famille, ils sont loin de penser que ces pavés sont très fréquents sur le marché et que leur cote est ridiculeusement basse. Et puis, le patriotisme n'est plus très vendeur…


Certains numéros spéciaux (Le "Normandie", Les Jardins, les Salons et Expo etc) sont recherchés et peuvent devenir "précieux". Ils fournissent comme tous les numéros de cet hebdomadaire une mine de renseignements incroyables. Ce qui rend surtout ce journal attirant, c'est la qualité de ses gravures. On peut, sans se tromper, assurer que "l'Illustration" a donné à la gravure sur bois (bout de bois) ses plus belles lettres de noblesse et a fait travailler les meilleurs artistes du moment. De nombreux "tronçonneurs" proposent, sur les brocantes et les vide-greniers, des publicités ou des gravures sous papier fleuriste pour un éventuel encadrement kitch. Grâce à eux, nul doute que la rareté d'une revue complète viendra un jour !

Voila pourquoi le collectionneur de journaux de "l'Illustration" me parait être un bibliophile. J'aimerais votre avis. (En général, quand un client regarde le prix de vente d'un numéro spécial, il se précipite immanquablement dans son grenier)


J'ai trouvé, dans un numéro de prestige, un excellent article sur les reliures de la B.N.F. La boucle est bouclée. La revue est, elle aussi, bibliophile !

Je vends les numéros spéciaux entre 10 et 20 € selon l'état de conservation, prix auquel il faut ajouter les frais de port. Bonne journée. Pierre

2 commentaires:

Lauverjat a dit…

Dans cette même revue Louis Barthou avait publié : "Impressions brèves d'un vieux bibliophile" (8 pp.)

Pierre a dit…

Bienvenue sur ce blog, lauverjat ! Je dois bien avoir une jolie reliure à présenter pour vous faire bon accueil. Pierre