samedi 19 septembre 2009

Marché du livre ancien de Tarascon. Samedi après-midi ensoleillé...


Le plus dur est fait ! Après quelques semaines de préparation et quelques jours d'angoisse suite à un temps capricieux, le samedi après-midi se termine sur une note positive…


Les bibliophiles étaient présents et nous attendons les badauds pour demain avec la journée du patrimoine. La mairie de Tarascon a répondu à toutes mes espérances techniques ; sincères remerciements. Comme je n'avais demandé aucun partenariat financier et que des désistements de dernière minute sont apparus, il me faudra surveiller moi-même les stands pendant la nuit. Il faut toujours un peu payer de sa personne dans ce genre d'organisation, n'est-ce pas ?


Je vous joins quelques photos de l'après-midi. Dimanche risque d'être tonique. Lundi, je dormirai… Philippe Gandillet gardera la boutique.



Bonne nuit. Pierre

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Une belle première édition et surtout l' occasion de faire connaissance et de discuter un peu .
A bientôt sur le blog ou à Tarascon .
Alain

Bertrand a dit…

Vraiment désolé de n'avoir pu être des vôtres, ce n'est que partie remise pour l'année prochaine... en visiteur-chineur ou même en libraire-exposant, pourquoi pas.

Merci de me permettre de me rendre compte de l'ambiance sur place par ces quelques photos.

Mais au fait, le maître de séance avait-il son propre stand ??

Amitiés,
Bertrand

Jeanmichel a dit…

Merci pour ces images de l'actualité.
Pauvre Pierre qui, non content d'avoir à manger avec un lance-pierre doit s'en armer ensuite pour défendre ses stands !
Il se rattrapera.
Il est normal que pour cette première édition on n'ait pas eu l'air de s'y fouler autant qu'à Lourmarin, dont le cimetière il est vrai veille sur le repos d'Albert Camus et d'Henri Bosco.
Que ne se fît enterrer Alphonse Daudet à Tarascon !

Anonyme a dit…

Très émouvante cette dévotion corps et âme à la cause.
Bon courage !

Montag

Pierre a dit…

Très bonne idée que celle d'un tombeau factice d'Alphonse Daudet à Tarascon. Soyons fous ! Juste à côté de celui de Tartarin ?
Mais, au fait, où est enterré le grand homme ?
Pierre