dimanche 20 septembre 2009

Marché du livre ancien de Tarascon. Dimanche ensoleillé mais c'est une habitude...


Merci, chers amis, pour vos encouragements et votre compassion pour un organisateur inexpérimenté.

Cette manifestation m'a permis de constater que vendre en boutique et en marché sont deux métiers totalement différents même si l'offre est la même. Je réalise, un peu tard, tout le mérite des "nomades" qui prennent de plein fouet la frilosité des périodes de crise et la concurrence des achats en ligne. De plus, à la librairie, c'est le client qui est demandeur. Les formules de politesse et le respect de l'ouvrage sont, ici, classiquement admis par tous.


En marché, c'est le libraire qui est demandeur. Donc, primo, on assiste désarmé à la disparition, pour l'occasion, des règles les plus élémentaires de la courtoisie. Je ne crois pas avoir beaucoup entendu de "bonjour" par exemple…Deusio, le marchandage est systématique. La pratique est courante en boutique mais moins élégante ici. Trimo (pour les latinistes), on constate une tension palpable chez le libraire provoquée par les impondérables climatiques. La pluie, le vent et le soleil sont néfastes au livre. Alors, que reste-t-il pour contenter le bonhomme, me direz-vous ? Je dois vous avouer qu'étant le régional de l'étape, ces inconvénients m'ont été épargnés.

Je ne suis pas sûr de posséder assez de détachement pour laisser, à l'avenir, mes ouvrages subir les aléas du temps capricieux et du client de la même couleur… Je vais réfléchir à une deuxième édition en salle (la salle des festins du château de Tarascon me semble, par exemple, une bonne idée).


Alors, chers amis confrères et consoeurs qui avez accepté avec obligeance et gentillesse de bloquer tout un week-end pour faire plaisir à un impétrant aux projets utopistes, vous qui n'avez peut-être pas rentabilisé la participation symbolique que je vous ai demandé, vous qui rentrez fourbus par ces caisses remplies de livres à décharger demain… Vous ! Je vous dis tous, "MERCI" !!! (Vous ne le voyez pas mais je viens de faire un ample mouvement du bras à la façon d'un orateur de la 3eme république, du plus bel effet, ma foi ;-))


Je vous ai mis quelques photos de la foule (intermittents du spectacle engagés pour l'occasion) et de mon stand.


Philippe Gandillet rangera les caisses demain…

5 commentaires:

Bertrand a dit…

Ne me dites pas que Philippe Gandillet, à cause d'un méchant rangement de caisses de livres, va oublier de nous livrer son billet du lundi ??

Je prendrais la chose fort mal !!

La chose est dite.

B.

Anonyme a dit…

Merci pour ton talent.
La qualité est réjouissante.

Michel

Pierre a dit…

Michel, (le prénom est anonyme mais je t'ai reconnu !)

Tes conseils m'ont été très utiles au moment de commencer ce métier. Je vais essayer de rester un lecteur et un bibliophile passionné sans oublier qu'il me faut devenir un commerçant avisé. Nous nous croiserons dans l'avenir, c'est certain. Amitié. Pierre

Anonyme a dit…

sympatique manistestation, qui, je l'espère sera suivie de bien d'autres. un grand merci à pierre pour cette initiative sur tarascon. au plaisir de revisiter votre libraire. olivier d'arles..

Pierre a dit…

Olivier,

Nos prochains rendez-vous seront "coutumiers", si ma mémoire est bonne. Merci pour votre message. Pierre