mercredi 11 janvier 2012

Vers la cité du Roi René...

La visite de l’abbaye du Mont Saint-Michel et de son fameux scriptorium (vide de tout mobilier et de toute bibliothèque) fut un agréable moment de ces vacances en Bretagne. Une guide très intéressante nous relata les 10 siècles de travaux nécessaires à l’édification de ce monument, le plus visité en France (1,3 millions d’entrées). Elle nous expliqua que c’est l’humidité qui a fait envoyer, il y a déjà longtemps, les quelques manuscrits médiévaux qui restaient vers Avranches … Dommage ! Cette abbaye est bien vide de toute trace de la foi religieuse qui, seule, peut expliquer l’édification d’un tel monument.

Place à l’imagination nous dit la guide ! C’est dans la petite église de la paroisse que j’ai trouvé la seule référence au livre. Sainte Anne apprenant à Marie à lire dans un codex… C’est vrai qu’il faut avoir de l’imagination au Mont Saint Michel ;-))


Aujourd’hui, direction Angers, autre cité du bon roi René de Tarascon… Pierre

4 commentaires:

calamar a dit…

absence de toute vie religieuse ? il me semble y avoir assisté à un office...
par ailleurs, les visiteurs de Versailles sont sans doute des quarts de portion, bien qu'ils soient 5 millions par an.

Bertrand a dit…

En payen que je suis, j'ai aussi assisté à une messe (enfin moi j'étais resté dans le cloître par peur de la contagion mystique).

Superbe lieu que le Mont Sain-Michel !

Et la marée qui arrive au galop n'est pas une blague... j'ai bien failli y rester par imprudence. Alors gare !

B.

Pierre a dit…

Il reste une petite nouvelle communauté de religieux (moines et moniales) parisiens qui loue une partie de l'abbaye mais les bénédictins sont partis depuis quelques temps.

Donc, il y a bien un office par jour sauf le lundi, vous avez tout à fait raison. La disparition des signes de la foi religieuse, elle est dans tout le reste du monument. Cela est voulu par les monuments historiques qui veulent que le visiteur laisse fonctionner son imagination (pas de croix, ni de statue,etc...)

Hier, nous avons été visité le chateau d'Angers et voir les tapisseries de l'Apocalypse de Saint-Jean. Nous avons retrouvé St Michel terrassant le dragon ;-)) Pierre

Anonyme a dit…

Pierre, même si vous êtes déjà à Angers il est toujours possible d'embrayer la marche arrière. Les livres de l'Abbaye sont à Avranches (25 km) depuis la Révolution. Ils ont même trouvé refuge dans l'Indre (de mémoire) pendant la seconde guerre mondiale. Il y a un joli musée des manuscrits : le Scriptorial à visiter.

Bon c'est vrai que je suis natif d'Avranches mais franchement si vous aimez autant (sinon plus) les livres que l'architecture gothique... ça ne se manque pas.

Bonne route!
Olivier