mardi 1 mars 2011

Livres d'église destinés au clergé.


Je profite de l'occasion qui m'est donnée de présenter deux jolis ouvrages pour vous rappeler quels types d'ouvrages on trouve, sous le vocable de "livres d'église" et quel en est leur contenu. Avec ce petit classement, forcement schématique et incomplet, les bibliopégimanes les plus exclusifs vont se transformer en bibliophiles éclairés. On peut même imaginer que certains ne diront plus : Bel ouvrage… mais il pèche par son contenu !

Tout est écrit dans la page de titre, en fait ! Il faut, dans un premier temps, vérifier qu’il n’y ait pas de confusion entre une ouvrage destiné au clergé et un ouvrage destiné aux fidèles. C'est plus compliqué qu'il n'y parait…Il faut savoir que la frontière entre ces deux types de recueils n'est pas toujours nette et que rien n'empêche un laïc de lire un bréviaire et un curé d'avoir un livre d'heures, en poche… Mais ce classement existe.

Le contenu de tous ces ouvrages est composé de prières, de lectures principalement extraites de la Bible et de sujets de méditation. Nous traiterons, dans un premier billet, des livres liturgiques réservés au clergé, dans un deuxième billet des ouvrages destinés aux fidèles puis nous évoquerons les ouvrages de réflexion et de spiritualité chrétienne. Nous aborderons la Sainte Bible en dernier.


Livres destinés aux clercs, aux religieux et aux religieuses

Le plus connu est le Missel. Il faut bien distinguer le missel destiné au célébrant (le missel d'autel), du livre de messe (ou paroissien) destiné aux fidèles. Le missel est un livre liturgique dont l'apparition commence en 1474. On recensait 1937 éditions au XIXeme siècle. Robert Amiet lui donne un supplément, paru en 1990, de 311 nouveaux missels, soit en tout 2248 éditions… Donc, si vous êtes collectionneurs de missels, prévoyez de grandes étagères ! Pour schématiser, on peut dire que le missel permet au célébrant de dire la messe ordinaire et au paroissien de la suivre quelque soit la période de l'année. L’eucharistie, sacrement par lequel le prêtre réitère les paroles et les gestes du Christ lors de la Cène du Jeudi Saint est la clé de voûte de la célébration.


Le bréviaire est un livre liturgique catholique qui célèbre l’office divin. C'est un livre de prière qui rythme le quotidien du prêtre. L’Office divin est ainsi constitué de la succession d’Heures appelées aussi heures canoniales. A intervalle régulier, le clerc s'arrête dans son activité pour méditer sur son bréviaire. Ce dernier suit le calendrier liturgique de l’année en 4 parties correspondant aux saisons de l'année. Les principaux éléments qui le composent sont : Des psaumes, des cantiques bibliques, des hymnes, des lectures de l’Ancien et du Nouveau Testament, des commentaires des Pères de l’Église et la vie des saints. On y trouve, le plus souvent, l’office de vêpres du dimanche et des jours de fêtes, parfois les offices d’autres Heures ou leurs adaptations.


Le graduel est un livre liturgique catholique qui est un recueil des chants grégoriens qui peuvent être chantés à la messe ou comme le clergé régulier (les moines) plusieurs fois par jour pendant les différents offices. Il peut se trouver sous la forme d'antiphonaire en format in folio. La notation musicale des livres liturgiques est celle du grégorien, écrite, selon les époques, sur des portées à quatre ou à cinq lignes. Les notes sont de forme carrée. Après le concile Vatican II, la notation musicale des textes est moderne. Certaines des mélodies les plus répandues ou certains cantiques sont chantés pendant l'ordinaire de la messe et c'est pourquoi, on va les retrouver dans les paroissiens.


Les Rituels sont des ouvrages destinés aux clercs pour la pratique de cérémonies organisées en dehors de la messe ordinaire. Jean-Baptiste Molin et Annik Aussedat-Minvielle répertorient, en 1984, 2952 rituels et processionnaux français. La célébration du baptême fait partie du Rituel, par exemple. En outre, il existe un rituel de l’eucharistie en dehors de la messe, utilisé pour la communion aux malades. Le mariage, sacrement par lequel un homme et une femme s’unissent définitivement devant Dieu en échangeant leur consentement en fait partie. Les funérailles ne sont pas dans la liste des sacrements mais leur célébration fait partie du Rituel. Autant de rituels que d'événements où la présence d'un clerc est indispensable, donc…

D'autres ouvrages, plus spécifiques, existent dont vous pourrez trouver la liste sur la toile. J'en présente un exemplaire ici avec un Vespéral Romain qui est un livre contenant les prières des heures du soir (vêpres et complies). Là encore, ce livre, qui peut paraître destiné exclusivement au prêtre, ne l'est pas et j'en veux pour preuve la préface où il est mentionné : Il était important que cet ouvrage fût mis à la portée de tout le monde : Cet ouvrage est devenu nécessaire aux prêtres qui desservent les paroisses ; il l'est encore plus aux fidèles qui savent le plain-chant et aident à chanter l'office divin.


Adossés à ces livres liturgiques, le prêtre ou le religieux a accès à d'autres livres d'église qui vont l'aider dans son sacerdoce. Ce peuvent être des psautiers (recueils de prières poétique de la Bible, souvent déjà présents dans les bréviaires), des documents de l'église catholique et des revues religieuses, des témoignages chrétiens et pour les plus érudits, des ouvrages de théologie (interprétation des textes sacrés) ou de patrologie (étude des œuvres des pères de l'église). Pour information, la seule patrologie latine de l'abbé Migne comprend 217 volumes représentant 297 567 pages et 2 614 auteurs et sa patrologie grecque, près de 161 volumes in quarto !

Les ouvrages liturgiques sont souvent présentés dans de belles reliures solides, ce qui ravit l'œil et fait honneur au culte. Ceux que je présente n'échappent pas à la règle. Dans le vespéral ont été ajouté des prières pour demander la pluie. Je n'ai pas trouvé de prières pour demander la neige dans le haut Doubs ;-)) Pierre


COLLECTIF . Abrégé du Graduel Romain (…) augmenté de la messe trompette, de celle de l'abbé Bonaud, de la thérique et de la célestine… A Lyon chez Tournachon-Molin, 1807. Fort in 12. Reliure plein maroquin cerise, plats encadrés de filets et d'une jolie dentelle, dos lisse orné de motifs et dentelles dorés (cœur transpercé, etc…), toutes tranches et coupes dorées. Pages de garde en papier coloré. Bel exemplaire en reliure d'époque. Ex-libris de l'abbé Constant, curé de Saint-Trophime à cette époque. Menus défauts de reliure. Intérieur parfait. 140 € + port

COLLECTIF . Nouveau vespéral romain pour les dimanches et fêtes de l'année. A Lyon chez Tournachon-Molin, 1806. Fort in 12. Reliure plein maroquin cerise, plats encadrés de filets et d'une jolie dentelle, dos lisse orné de motifs et dentelles dorés (cœur transpercé, etc…), toutes tranches et coupes dorées. Pages de garde en papier coloré. Bel exemplaire en reliure d'époque. Ex-libris de l'abbé Constant, curé de Saint-Trophime à cette époque. Menus défauts de reliure. Intérieur parfait. 140 € + port

7 commentaires:

pascalmarty a dit…

Je n'ai bien sûr pas énormément de choses à dire sur le sujet, mais je précise quand même que, sur les quelques douze heures de musique que compte actuellement la playlist du Mac, on trouve notamment le graduel d'Aliénor de Bretagne. Certes au milieu de choses un tantinet plus rock (CRR, Stones…) ou plus word (Ali Farka Touré, Buena vista SC…), mais je l'écoute toujours avec plaisir. Comme quoi mécréance ne rime pas forcément avec rejet du sacré… : )

Pierre a dit…

Je dois reconnaitre que cette semaine va surement être indigeste aux agnostiques, aux athées et aux indifférents qui me lisent et je m'en excuse, par avance.

Il se trouve que les livres d'église sont aimés des bibliophiles (la bible de Gutenberg en est l'exemple) et qu'on peut aborder le contenu de ces livres sans être traité de prosélyte.

Au pire, le mal ne serait pas grand, il y aurait 101 catholiques de plus dans le monde ;-)) Pierre

sandrine a dit…

Bonsoir,
je trouve votre article fort bien fait, qui explique les différences entre graduel antiphonaire et autres formes de livres à vocation religieuse et pratique... mes biens chers fréres, mes biens chéres soeurs...
pas de wooggie booggie avant vos priéres du soir... c'est un bon rappel à nos âmes de pécheurs et de pécheresses devant l' eternel...
Comme tout le monde s'en fiche bien, les missels sont très collectionnés et au risque de radoter, c'est un patrimoine en péril en haute estime par A. Labarre, conservateur de la bibliothèque du saulchoir dont voici le lien, qui complétera votre article et fera peut être vendre ces ravissants livres.
http://www.bibliothequedusaulchoir.org/French/presentation/index.html
Bien à vous

sandrine

Pierre a dit…

Merci pour ce soutien. C'est vrai qu'il est plus facile de parler des reliures de Gruel quand elles recouvrent un paroissien que de parler d'un paroissien quand la reliure est de Gruel... Pierre

Anonyme a dit…

De plus, j'aime particuliérement le fond qui sert à l'illustration de vos photos... Satan rôde!
Bien à vous
Sandrine

intaglio a dit…

Hélas, Albert Labarre (1927-2010) est décédé le 31 janvier 2010. Il n'empêche que Le Saulchoir estime toujours les missels et... les images pieuses. N'hésitez pas lui transmettre celles qui peuvent se trouver en guise de marque-page dans les livres !

Anonyme a dit…

Je ne savais pas... Mes condoléances sincères à la famille de M. Labarre.
Son travail est remarquable et son livre sur l'histoire du livre fut la premiére de mes lectures sur ce sujet.
Ayant sensibilisé mes clients à ce patrimoine, les gens les gardent, mais c'est bon à savoir, si je trouve des choses intéressantes, je peux les envoyer.
merci Intaglio.
bonne journée
Bien à vous
Sandrine.