mardi 8 mars 2011

III emes Journées du livre ancien au Cloître des Cordeliers de Tarascon, les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2011.



Je viens d'en avoir la confirmation : La Ville de Tarascon continue à être le partenaire bienveillant des Journées du livre ancien que j'organise pour la troisième année consécutive en association avec les "Journées européennes du patrimoine" qu'elle met en place ce même week-end.


Fort du succès d'estime grandissant de cette manifestation, mais conscient qu'il me faut trouver un bon compromis entre la bibliophilie et le commerce, j'ai demandé aux responsables un espace de présentation plus spacieux pour la manifestation mais qui reste néanmoins de dimension raisonnable…


Donc, comme l'année dernière, pas plus de 14 libraires et bouquinistes mais avec une offre plus grande de places intérieures pour ceux qui préfèrent être libérés des contraintes climatiques et qui souhaitent présenter des ouvrages flatteurs. Le cloître des cordeliers situé au centre ville, et qui accueille "l'espace Tartarin" sera parfait !


Je viens de faire quelques photographies du Cloître des Cordeliers et vous constaterez que l'endroit est idéal et peut accueillir 10 libraires, environ. Il restera donc 4 places à l'extérieur pour les libraires désirant profiter des derniers jours de l'été indien…


L'ACAT, l'association des commerçants de Tarascon, s'associe à notre manifestation, cette année, et nous promet que nous pourrons nous restaurer sur place sans problème. Elle se propose aussi de relayer l'information sur son site.


Dès maintenant, je contacte l'office de Tourisme qui va mentionner le lieu de la manifestation sur son programme. Après de nombreux palabres avec ma femme qui y travaille dorénavant, j'ai pu acquérir la certitude que les personnes qui désirent être hébergées en notre bonne ville, pour les deux jours de la manifestation, seront traitées comme des Rois. Cela tombe bien car, lors des "Journées européennes du patrimoine", les portes du château sont ouvertes ;-))


J'enverrai bientôt aux libraires les formulaires de réservation mais voilà quelque chose qui se présente fort bien et sera un bon complément pour les bibliophiles, les acheteurs et les libraires qui seront à Lourmarin, la semaine précédente !

A bientôt, donc, à Tarascon ! Pierre

12 commentaires:

Pierre a dit…

Bon, ça ne se voit pas mais de nombreux libraires m'ont assurer de leur présence.

J'irai chercher les derniers exposants au Grand Palais, à Paris, où je vais essayer d'être présent en faisant semblant de ne pas être impressionné par la qualité des ouvrages exposés. Pierre ;-))

Nadia L* a dit…

L'ampleur de la tâche me paraît justifier le recrutement d'une jeune et fringuante secrétaire ! Choisissez la vite avant que Brigitte ne le fasse pour vous et ne mette son veto (sans mauvais jeu de mot). Dans ce dernier cas, elle risquerait d'être beaucoup moins sexy !

Pierre a dit…

L'organisation d'une telle manifestation est un plaisir qui se partage en solitaire ;-))

De plus, le succès d'estime que m'a valu les deux premières éditions est, en partie, dû à la somme symbolique que je demande à mes confrères pour être présent. Je crois qu'il en est ainsi de beaucoup d'événements qui nécessitent un investissement personnel important avant d'en tirer les premiers bénéfices.

Ma satisfaction première est de m'être fait reconnaitre rapidement par mes confrères comme un libraire, professionnel du livre et non pas comme un rentier, amateur de livres...

Pour ne pas faire d'autosatisfaction, il me suffit de relire mes commentaires quand ils sont émaillés de fautes d'orthographes comme le premier de ce billet m'ont assurer !!! Il m'arrive de changer la tournure d'une phrase et d'oublier de la relire... La honte ! Pierre

Pierre a dit…

Jeune et jolie secrétaire... A bien y réfléchir, si ce n'était pas la journée de la femme, j'aurais sûrement avoué que j'y avais pensé ;-)) Pierre

Bertrand a dit…

Pierre si vous avez besoin d'un chasseur de tête... pour le recrutement de la sus-dite secrétaire... j'ai les compétences requises ! Foi de bourguignon ! (sourire)

B.

Jeanmichel a dit…

Oui Pierre, pour l'émaillage des billets par quelques fautes de-ci de-là on avait remarqué, mais le plus souvent, pour ne pas dire toujours, la richesse du fond excuse les maladresses de la forme et ces billets se trouvent pour ainsi dire plus damasquinés qu'émaillés, les fautes créant comme un rehaut qui les personnalise.
C'est la passion qui fait bredouiller.

Anonyme a dit…

Bonjour
Depuis quand la journée de la femme em^pêche les hommes de penser ce qu'ils pensent?
Non, mais!
Moi la journée de la femme, franchement je m'en tape.

Allez, ça , c'est fait, on passe à autre chose;

la journée de la femme existe parce que s'il y avait un peu plus de partage dans les tâches éducatives et ménagéres tous les jours, on n'aurait pas besoin de journée de la femme, mais de journée de l'homme.

Donc poursuite du raisonnement, mesdames, le jour où il y aura une journée de l'homme, nous aurons fait un sacré bôut de chemin. et c'est pas pour demain...

En attendant il y a un week end du livre, des villes du livre... On trouve pas encore de weekend de la femme , ni de ville... A moins qur la rue pierre et marie curie ne soit un hommage à Marie, qu'est ce que Pierre, ( pas vous, Pierre) vient faire là? On ne pouvait pas avoir la rue de Ste Rita ou la rue de la secrétaire accomplie.

Bonne journée

~~):&

Sandrine.

Bertrand a dit…

Ah tout ça me fait bigrement penser à Lulu la nantaise qui tenait une tôle du côté de Biénoa... près de Saïgon... on y buvait un tord boyau à la hauteur des drôlesses qui circulaient là-bas... mais c'était un autre temps...

Moi vous savez quoi ? j'aime les femmes-femmes ! Les femmes qui veulent ressemnbler à des hommes ça me fait peur, et surtout ça m'emm...

Bonne journée,
Bertrand Bibliomane super moderne (papa à la maison et accesoirement libraire et bibliophile)

Pierre a dit…

Il ne s'agissait pas de la journée de la femme mais de la journée commémorative de la lutte des femmes pour l'égalité , en occident, nous sommes bien d'accord !

De mon côté, je serais même pour la parité afin que dans l'avenir certaines professions ne soient sous-représentées par des hommes... (institutrice, médecine, avocate, magistrate, infirmière, vétérinaire, policière, factrice, commerçante, écrivaine, enseignante, fonctionnaire d'état, secrétaire, sage-homme, etc...)

On trouve assez peu d'électriciennes et de charmeuses de serpents. Savez-vous pourquoi ? Je me posais cette question au réveil. Pierre

Bertrand a dit…

Tout pareil Pierre ! Je rêve d'un monde remplit de camionneuse, de maçonnes (pas franches les maçonnes hein !! ...), de charpentière (certaines femmes bien charpentées devraient pouvoir postuler sans soucis aux plus hautes fonctions) et de souffleuses de verres (ou de vers ... c'est plus poétique)... Bref, le monde n'a pas fini de nous étonner... et si les femmes arrivent un jour à rattraper en conn... les hommes, elles auront gagné. Quoi je ne sais pas, mais visiblement il y a en pas mal qui courent après ça.

PS : Kadhafi donne en ce moment des cours de 5 à 7 sur la manière de devenir une femme comme un homme... ça promet !

B.

Anonyme a dit…

Ah quel plaisir Messieurs, à faire chavirer n'importe quelle femme!
c'est sûr, les femmes qui ressemblent à des hommes n'ont rien compris!
Et, par solidarité, je ne jette pas la pierre, hein Pierre, à celle qui cours aprés la conn... Chez plus d'un individu... c'est naturel la conne.., chez certains, homme ou femme d'ailleurs.
Allez, je retourne dans la petite maison dans la prairie...astiquer et torturer mes bouquins!
Saïgon, ça donne un air exotique à n'importe quelle rue de chez nous...
Bien à vous
Sandrine

sandrine a dit…

tenez Pierre, si vous aimez voir les dessous des livres..
http://reliure-bibliophilie.blogspot.com/search/label/sauvetage
Bien à vous
sandrine