samedi 24 octobre 2009

Une nouvelle rubrique arrive sur le blogue ! VOS QUESTIONS :

Comme il existait, par le passé, un "Nicolas le jardinier" qui répondait aux demandes des auditeurs d'une chaîne de radio à propos de problèmes rencontrés en botanique, j'ai pensé qu'un "Pierre le bouquiniste" pourrait vous aider à résoudre les petits problèmes que vous abordez en bibliophilie.

Vous savez que je ne suis pas un puits de science et que mon approche commerciale de la librairie ancienne nécessite plus un vernis qu'une érudition sans faille, si, si… J'ai, par contre, eu la chance de croiser, dans et en marge de ma passion, des personnes habiles à résoudre les questions que vous vous poserez.

Sans établir, dès maintenant, une liste exhaustive des intervenants qui m'aideront dans vos questions, je peux vous indiquer que mes sapiteurs seront dévoués, fiables et désintéressés contrairement à moi qui cherche à vous vendre mes livres anciens par les moyens les plus éhontés.

Un exemple ? Alain, bibliophile amateur, a acheté un beau petit bouquin, 10 €, sur un vide-grenier de son village.


La page de titre étant établie dans une langue qui lui est étrangère [blondiflaviiforviviensisderomatrivmphantelibride/cem,priscorum scriptorum lectoribus utilissimi, adtotiusqueromanaeantiquitatiscognitionempernecessarii. ad nauseam… ] il voudrait savoir si cet opuscule est un "Chopin" d'autant qu'il est recouvert par un cuir blond dans lequel est intercalé une planche de bois…?

QUESTION : Que signifie la page de titre ? Alain a-t-il fait une bonne affaire ?

REPONSE : De Philippe Gandillet contacté pour l'occasion :

A brûle pourpoint, je vous traduirais le début de cette page de titre en latin par : " Les dix livres de Flavio Blondo au sujet de la Rome triomphante, très utiles et très nécessaires pour la connaissance de l'antiquité romaine. Sic…" Cet ouvrage du 16eme siècle semble recouvert, à la façon des reliures baloises, par une peau de truie estampée dans laquelle est intercalé un bois. En l'absence d'origine sur sa provenance, ce livre ne vaut rien et je vous propose de me l'envoyer illico en échange d'une de mes œuvres que je me ferai un plaisir de vous dédicacer. Votre dévoué. PG

Vous pouvez envoyer vos questions sur mon adresse mail. Une réponse vous sera présentée sous forme d'article. La maison ne reprend, ni n'échange ces articles si ils ont été utilisés par le lecteur. Pierre

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Hélas, il est à craindre que le latin de M. Gandillet ne se soit bien émoussé car en réalité ce qu'Alain a découvert n'est rien moins que les Livres triomphants (triumphante libri) de la blonde Flavie (blondi Flavii) bien connue (cognitionem) de tous les Romains (totius romanae)plus que nécessaire (pernecessarii).

Il s'agit clairement dun livre de débauche sur une des plus renommées courtisanes de l'Antiquité, qui plus est illustré (illustrata).

La devise de l'imprimeur est édifiante:
FRO[magum] BEN[e] [est] annonçant clairement par là le profit qu'il en attend.
(voir Cat. eBayresse 1914, XVLI,n° 4563 pour un exemplaire sans dos, mors fendus, 1 plat manquant, sans titre avec manques des cahiers A à H et J à K. Index présent. Exemplaire avec mouillures. 5200 euros sans le porc).


Bravo pour cette nouvelle initiative mais sachez vous entourer de spécialistes.

Serviteur, Monsieur.

Montag

Pierre a dit…

Montag,

Je m'incline. Un intervenant de votre qualité ne se trouve pas tous les jours... Des larmes de reconnaissance (et de rire) inondent mes yeux et ma femme va encore se demander pourquoi je pleure avant de rentrer dans la chambre à coucher.

Bonne soirée. Merci. Pierre

Bertrand a dit…

Si vous faites maintenant dans le genre macaronique... alors là... je m'incline.

10 euros !

Eh bé ! Belle affaire non ?

B.

Pierre a dit…

Les réponses aux questions se feront, bien sûr, dans les limites de compétence des intervenants extérieurs.