vendredi 3 février 2012

Histoire des saints et de la sainteté chrétienne en 11 volumes in folio chez Hachette (1988). Une référence.

Les saints catalogués par l'église sont-ils nombreux ? Non, à peine dix mille ;-)) Ce n'est rien par rapport à la population catholique qui a peuplé notre terre depuis Jésus-Christ. J'ai calculé que vous aviez moins de chance de gagner au loto que de devenir Saints ou Bienheureux, c'est tout dire ! En contrepartie le titre de Saint se mérite tandis que gagner le gros lot du loto est un cadeau de Dieu, lui-même…


La procédure de canonisation est cependant lourde : En 1939, le procès apostolique est supprimé pour les causes historiques (concernant des personnes mortes depuis très longtemps), simplification étendue en 1969 aux causes récentes. La même année, la Sacrée Congrégation des Rites est dissoute, et la Sacrée Congrégation pour les causes des saints est créée pour les procès en canonisation. La procédure a encore été modifiée et simplifiée par Jean-Paul II en 1983, en diminuant l’importance des miracles et en accroissant l’attention portée à la sainteté de la vie menée, et en laissant la décision finale au pape.


Le procès en canonisation commence par la déclaration reconnaissant « vénérable » la personne défunte. Celle-ci est alors reconnue digne de recevoir une vénération locale. Elle peut ensuite être béatifiée. Elle atteint alors le rang des « bienheureux » et peut faire l'objet d'un culte plus généralisé. Enfin, le « saint » fait, lui, l'objet d'un culte universel.


Au total, la procédure est longue. Elle peut prendre plusieurs dizaines d'années. Par ailleurs, certains saints, bien connus, ont attendu parfois plusieurs siècles leur consécration. C'est le cas de Jeanne d'Arc, morte en 1431 et canonisée en 1920.


Cet ensemble de livres est donc une grande et belle entreprise qui nous donnera peut-être le goût de connaître celles et ceux qui sont les icônes de l’Évangile tout en étant les représentants de notre calendrier républicain et les garants de notre identité au travers de notre, ou nos, prénoms (je parle des prénoms classiques et non des prénoms issus de notre imagination débordante ou des approximations orthographiques des parents devant le préposé de la mairie).


Ces hommes et ces femmes nous arrachent à la médiocrité de nos existences sur terre. Regardons néanmoins autour de nous : Les saints pullulent autour de nous dans notre procession terrestre et nous ne savons pas les reconnaître ! Tiens, d'ailleurs, vous, si cela se peut … Pierre


CHIOVARO Francesco - DELUMEAU Jean - MANDOUZE André - PLOGERON Bernard - RICHÉ Pierre - SAVART Claude - VAUCHEZ André (sous la direction scientifique de). Histoire des Saints et de la Sainteté chrétienne. Collection complète des 11 volumes. Hachette, Paris 1988. Onze volumes in-4 (23 x 29,5 cm), reliure simili cuir de l'éditeur décorée d'un large motif doré. Très riche iconographie en noir et en couleurs. Collection complète à l'état neuf avec facture d'origine (5000f). 150 € + port éventuel

7 commentaires:

pascalmarty a dit…

Je ne suppose pas que Pierre s'attendait à une réaction de ma part sur une Vie des saints (fût-elle dans une belle édition). Mais comme je suis en veine d'écriture, j'en profiterai, me retrouvant dans son billet avec un guillemet ouvrant en fin de ligne, pour lui rappeler (ainsi qu'à tous les webécrivains soigneux et conscients de leurs responsabilités) la possibilité d'insérer des espaces insécables dans ce genre de texte en saisissant l'entité html   en lieu et place de ladite espace.
Je recommande. Très classe. Effet garanti.

Bertrand a dit…

Même 5 fois moins chère que son prix d'origine il faudra bien du courage ou de la dévotion à la belle âme qui décidera d'obliger son rayonnage de bibliothèque à supporter le poids de 20 siècles d'histoires drôles ;-)

B.

Pierre a dit…

Tiens ! Un moment je me suis dit : " Pascal va enfin nous éclairer des connaissances de la Foi " ;-))

Et puis, non ! A sa décharge, je signalerai que, de leur côté, les espaces insécables n'ont jamais provoqué de guerres de sécabilité ;-))

Pierre

Pierre a dit…

Et Saint Bertrand, vous en faites quoi, Bertrand ?

Le poids et le prix de la sainteté sont si légers à porter... Pierre

Bertrand a dit…

Peut-être pourriez-vous m'éclairer sur Saint-Bertrand Pierre ! Je ne sais même pas qui c'est !

B.

Pierre a dit…

Un copain à Dagobert et Saint Germain... Prénom prédisposé aux livres anciens ;-)) Je regarderai dans cette encyclopédie demain. Pierre

Textor a dit…

Y’a une coquille dans le texte, c’est « Jeanne d'Arc, morte en 1431, carbonisée » et non pas canonisée !!

Anonyme