mercredi 11 août 2010

Les récréations scientifiques ou l'enseignement par les jeux... Gaston TISSANDIER


Petite récréation studieuse pendant les vacances estivales…

Vous ne voulez pas que vos enfants perdent les acquis engrangés pendant l'année scolaire… C'est légitime et c'est une démarche qu'entreprennent certains parents soucieux de l'avenir de leurs enfants. On est pas obligé de suivre mes conseils et je dois reconnaître que si mon épouse a toujours acheté des cahiers de vacances à nos enfants, nombreux sont les fascicules qui n'ont pris que "l'air du Jura", à cette époque …


D'un côté, j'amenais, moi aussi, une raquette de tennis que je n'utilisais pas ! D'un autre côté, si vous aviez essayé de jouer sur le terrain de tennis de Bourg de Sirod, près de Champagnole, vous me comprendriez…


Stages, cours particuliers, remise à niveau… Les solutions ne manquent pas pour faire travailler les enfants, que ce soit pendant le long « break » de l’été, comme pendant les petites vacances en cours d’année scolaire. Mais est-ce vraiment nécessaire d’engager des frais, parfois importants, pour préparer la rentrée ? Telle est la question, que se posent tous les parents. Les vacances, c’est du temps pour « buller », rêver, pratiquer des activités que l’on a pas le temps de faire le reste de l’année, et qui sont tout aussi « éducatives » que les disciplines scolaires. Reste que parfois, un petit coup de pouce peut s’avérer nécessaire, pour permettre à votre rejeton de rentrer en classe du bon pied, et sans panique (en admettant qu’il se fasse du soucis !).


Dans ce cas, vous devez adapter votre stratégie en fonction de l’âge de vos enfants et des difficultés rencontrées, sous peine de vous donner bien du mal pour pas grand-chose. Toute la difficulté, pour les parents, est de trouver le juste de milieu entre un certain détachement par rapport à ces fameux devoirs et une attention, somme toute, importante.


Je vous propose une solution qui résoudra ces deux impératifs : Achetez un ouvrage de récréation scientifique ancien et chacun y trouvera son compte (même le libraire !). J'ai choisi, pour vous, une édition classique proposée par Gaston Tissandier de la fin du 19eme siècle.


Sont abordés de façon ludique ; la science en plein air ; la physique sans appareils ; la vision et les illusions d'optique ; l'analyse des hasards et les jeux mathématiques ; la chimie sans laboratoire ; la toupie magique et le gyroscope ; la science et l'économie domestique ; les appareils de locomotion et les vacances… De quoi provoquer l'émerveillement des petits et des grands !


Passé 12 ans, peu d'enfants sacrifient au rituel du cahier de vacances. « Ca fait bébé », disent les ados. De plus, en pleine période d'adolescence, où rien ne compte plus que les copains et les vacances, ils ne cherchent plus à faire plaisir à leurs parents. Vous pourrez toujours leurs soumettre un cahier de révisions, ils refuseront de l'ouvrir. Pour ces ados rebelles, je n'ai pas de solution. Si vous en avez les moyens, envoyez-les en stage de "sky-surfing" à Ibiza ;-)) Pierre


TISSANDIER Gaston. Les récréations scientifiques ou l'enseignement par les jeux. Bibliothèque de la nature. Paris, G Masson. Troisième édition. Sd (1882). Reliure de l'éditeur. Exemplaire demi basane noire dos à 5 nerfs avec motifs et pièce de titre dorés. XII + 329pp + table. Ouvrage orné de 220 gravures dans le texte. Bel état, cahiers solides. Un petit manque rongé (?) sur le premier plat. Vendu

7 commentaires:

roma13 a dit…

Où alors, selon les matières à réviser, je propose mes services! =)

Pierre a dit…

Chers parents qui nous lisez : Méfiez-vous ! Ce jeune Rastignac n'hésitera à séduire votre fille pour arriver à ses fins dans le beau monde, alors que son avenir de libraire impécunieux est assuré loin de la capitale ;-)) Pierre

Bernard a dit…

Cet ouvrage est un modèle du genre. Les expériences, simples pour la plupart, sont spectaculaires et suscitent le "questionnement". Mon petit fils, 6 ans, est scolarisé en Californie et participe actuellement à une "école" d'été où chaque journée a un thème. Il a réalisé cette semaine des expériences de diffraction et réfraction. Ça parait dément, mais il est enthousiaste. Bien sur il ne comprend pas le phénomène mais cela excite sa curiosité et l'éloigne temporairement des écrans de télé ou ordinateur.

Gaston Tissandier fut rédacteur du journal La Nature. Son ouvrage a été couronné par l’Académie française. La première édition a été publiée en 1880, comme « Ouvrage de Jour de l’An ». Ce fut un succès rapide. Il est dans ma bibliothèque.

Anonyme a dit…

Bien sûr Bernard que tu l'as dans ta bibliothèque ! Moi également, j'en ai même deux éditions différentes, ainsi que deux autres ouvrages : "Causeries sur la Science" et "Causeries d'un Savant". Tissandier était un personnage sortant de l'ordinaire, passionné d'aérostation et vulgarisateur de talent.

René de BlC

roma13 a dit…

oh, vous me blessez, cher Pierre! Bien sûr que je propose de véritables cours; cependant, je peux éventuellement jouer le rôle de coach de vie, d'oreille attentive, et de BenVoglio envers mes élèves =) (ce qui inclue donc un dialogue décontracté).
une petite remise en forme (bonne et due) avant la rentrée, ce qui, entre nous, ne fait que mettre en confiance l'élève face à l'année pleine de surprise qui arrive.

Cet ouvrage me fait penser à un autre ouvrage, dans la collection Nathan, beaucoup plus moderne, bien évidemment, qui s'intitule "Méga expérience". Les explications de tous les phénomènes présentés s'y trouvent; une approche plus ludique de la physique et de la biologie intéresserait ceux qui ont déjà du mal à s'y accrocher à 8 ans =)

Pierre a dit…

Merci pour cette information, Romaric. J'admets qu'il faut vivre avec son temps !

Benvolio ou Roméo ? Pierre ;-))

Pierre a dit…

Comme René et Bernard, je pense que cet ouvrage est une référence, tant par ses illustrations que par son côté à la fois ludique et instructif. La caution de nos deux éminents bibliophiles scientifiques est un must ;-)) Pierre