dimanche 22 août 2010

Les fêtes du Roi René à Tarascon.


3eme jour des fêtes médiévales de Tarascon et toujours beaucoup de monde… J'ai même été obligé de louer les services d'un agent de sécurité pour endiguer le flot de clients qui pensaient que la boutique était un musée annexe du château.


Nous sommes retournés, samedi soir avec mon épouse, sur la place du château pour faire les étals des marchands venus pour l'occasion. Déformation oblige, je suis reparti avec 4 jolis coupe-papiers fabriqués au pays du soleil levant…


A l'occasion, le groupe musical du "Condor" et son gourou flutiste ont repris intégralement le spectacle proposé vendredi soir. La chorégraphie du lac du cygne dansé sur l'air de l'Avé Maria de Gounod, interprété à la cornemuse fut un véritable succès populaire. J'ai pu constater avec plaisir que la danseuse étoile, objet de toute l'attention de mon voisin de droite, vendredi soir, n'avait pas pris une ride depuis la veille ; enfin, pas une de plus !!!


Ce matin, la cité se réveille avec les yeux un peu cernés. Deux nocturnes et deux journées torrides ont asséché les fûts de cervoise et les gosiers des chanteurs. Une grosse sieste collective est programmée pour cet après-midi qu'il faudra préparer par une matinée pas trop agitée…

Bonne journée. Pierre

4 commentaires:

Bertrand a dit…

La ride sied mal à la danseuse classique, c'est un peu comme la pomme et le vers... deux ennemis héréditaires (enfin, si l'on en croit Darwin bien sur)...

PS : la grande danseuse celte à crinière blonde et longues jambes galbées à souhait restera comme une étoile inaccessible...

B.

Pierre a dit…

Le hasard souvent fait bien les choses
Surtout quand on peut l'aider un peu
Une étoile passe, et nous faisons un voeu
Nous reverrons dans un an son prose
Si Dieu le veut...

Textor a dit…

Je vois qu'on ne s'ennuie pas à Tarascon. Gounod et le monde médiéval font un curieux mélange, mais bon, admettons ! En revanche, J'allais crier à la récupération quand j'ai vu ce chevalier en armure portant les armes de Bretagne, mais c'était avant d'avoir lu le précédent post sur Jeanne de Laval, qui préférait les palindromes aux palimpsestes … !!
Bonne sieste !

T

Charles Leclercq a dit…

Vous n'avez pas l'air de vous ennuyer à Tarascon ? Je comprends que les gosiers soient complètement secs sous les armures et sous le soleil. Et que dirait Tartarin de ces chevaliers bretons à Tarascon ?
A bientôt !