jeudi 14 mai 2015

Histoire naturelle générale et particulière... de Buffon-Sonnini : 129 volumes ; pas moins !




Voici aujourd'hui à la vente un ouvrage qui, en raison du grand nombre de tomes qu'il comprend, est parfois collationné par copier/coller dans les notices des salles de vente où il apparait complet. Alors j'ai fait comme tout le monde… 127 tomes. Sauf que, ayant pris un peu de temps sur mon sommeil pour faire ma propre notice, je me suis retrouvé avec 129 tomes ! Comptez avec moi : Reptiles : 8 /Mollusques : 6 /Oiseaux : 28 / Quadrupèdes : 13 / Minéraux : 12 / Plantes : 18 / Crustacés-Insectes : 14 / Poissons : 13 / La terre : 4 / L'homme : 3 / Animaux : 2 / Singes : 2 / genre humain : 2 / cétacés : 1 / Table analytique : 3 = 129.


Et si vous me demandez si j'ai vérifié le nombre de planches gravées, je vous réponds : &^!°*"#+`é@*...  [nous passons sous un tunnel - la connexion semble mauvaise]


Sonnini de Mannoncourt naquit à Lunéville, en 1751. Il était fils de Nicolas Charles-Philippe Sonnini, Romain d’origine, conseiller du roi de Pologne Stanislas. Il fit ses études à l’université de Pont-à-Mousson, la plus considérable des maisons que les jésuites possédaient alors en France. Ses talents étaient si précoces que, à peine âgé de 15 ans et demi, on l’éleva au grade de docteur en philosophie !


De cette époque datent ses liaisons avec Buffon et Nollet, qui favorisèrent ses brillantes dispositions pour les recherches d’histoire naturelle. Son père le destinait à la magistrature mais le besoin des voyages et la passion des découvertes le détournèrent de cette carrière. Il l’abandonna bientôt pour prendre le parti des armes… D’abord cadet noble dans les hussards, il passa ensuite dans le génie de la marine, et sollicita son envoi à Cayenne, ce qui eut lieu en 1772. Les dangers, les entreprises difficiles, les privations qu'exigeaient, une nature toute sauvage ne purent l’arrêter. En peu de temps il acquit, même parmi les créoles flibustiers, la réputation d’un voyageur déterminé et infatigable. Les administrateurs de la colonie pensèrent à profiter de son zèle et de son dévouement pour connaître les ressources du pays.


Il fut à l'origine de l’ouverture d’une route terrestre à travers d’épaisses forêts vierges, pour communiquer avec l’ancien pays des Incas, et par d’utiles observations en histoire naturelle. Puis il traça une route par eau pour se rendre de Cayenne à la montagne la Gabrielle, où l’excellence du terrain permettait la culture des plantes à épices de l’Inde, de l’arbre à pain d’Otahiti, du café de l’Arabie, de la canne à sucre et de tous les végétaux du nouveau monde susceptibles d’agrandir les ressources et le commerce de l’ancien…


Envoyé en France pour y donner lui-même des détails sur son expédition, il est promu au grade de lieutenant ; et comme il avait rapporté une belle collection d’oiseaux rares pour le cabinet d’histoire naturelle, il reçut en même temps le brevet de correspondant de cet établissement et le titre de naturaliste voyageur du gouvernement. Il retourna, en 1775, à Cayenne, après avoir visité la côte occidentale de l’Afrique. Après avoir quitté Cayenne à cause d’une fièvre quarte opiniâtre Sonnini passa l’hiver de 1776 à 1777 à Montbard, où le grand naturaliste Buffon le chargea de tous les articles d’ornithologie étrangère dans ses publications.


Toujours à la recherche de nouvelles découvertes, Sonnini partit voyager en Égypte. Il conçut aussitôt le projet de parcourir toute la longueur de l’Afrique dans son milieu, depuis le golfe alors très-peu connu de la Sidra jusqu’au cap de Bonne-Espérance. Ce dessein gigantesque ne fut point réalisé mais Sonnini s’appliqua à mieux faire connaître l’Egypte que ne l’avaient fait ses prédécesseurs, non-seulement sous le rapport des productions, mais encore sous celui des mœurs et des habitudes.


Voyageur par état et par besoin, cultivateur par goût, il rentra en France pour diriger de façon révolutionnaire un de ses domaines en Meurthe. La Révolution le rattrapa... et Saint-Just le fit traduire devant un tribunal, sous le prétexte qu’ils avaient laissé manquer de vivre les armées du Rhin et de la Moselle, dans un moment où tout le département qu’ils administraient étaient en proie à une pénurie absolue. Après cinq mois de détention, il fut rendu à ses foyers et réintégré dans leurs fonctions. Ce triomphe fut de courte durée puisqu’un mois plus tard, il fut destitué comme noble et comme frère d’émigré !


Il reprit avec joie ses occupations éditoriales et mit à profit les immenses matériaux qu’il avait rassemblés dans ses voyages et préparés au sein de ses cultures. Un des premiers ouvrages qu’il conçut fut un monument à la mémoire de Buffon, qui l’avait honoré du titre d’ami. C'est cette imposante publication en 126 + 3 volumes de table que je propose aujourd'hui à la vente. Il s'agit de l'édition complète ce qui est assez rare pour le mentionner. Notre exemplaire est recouvert d'une demi-percale noire. Il s'agit d'un exemplaire de travail. Et du travail, il en faut pour faire la collation des innombrables gravures qui s'adossent au texte. Il fut enterré au cimetière du Père-Lachaise en 1812 : Une belle fin (je conseille le film)… Pierre


BUFFON - SONNINI. Histoire naturelle générale et particulière... Paris, Dufart, An VIII/1808. 129 volumes in-8 (19,5/13). Reliure demi-percale brune, dos lisse, lettres dorées, tranches mouchetées (reliure postérieure). Édition la plus complète de l’Histoire naturelle donnée par Sonnini qui comprend le Buffon augmenté d’ouvrages de Sonnini, Denys-Montfort, Latreille, Daudin, Brisseau-Mirbel, Jolyclerc, Virey. Très nombreuses planches gravées en N/B. Des défauts de reliure aux mors (percale usée), des défauts intérieurs sur certains volumes (traces de moisissures ou humidité claires). Cachet de bibliothèque. Ensemble correct qui doit être acheté sur place en raison de ces défauts . 900 €

3 commentaires:

Jean-Paul Fontaine, dit Le Bibliophile Rhemus a dit…

Magnifique! ... mais je n'ai pas de place...

Pierre a dit…

Parce que vous croyez que j'ai de la place ? ;-))

C'est pour cela que je m'en défais... Et dans votre bateau, pas de place, non plus ? ;-))

Amicalement. Pierre

Bastien Soleil a dit…

Bonjour,

après des heures sur GALLICA.BNF impossible de trouver les volumes et les pages ou je peux trouver les illustrations des tortues et des poulpes... Pouvez-vous me venir en aide ?

Bien cordialement

Bastien