mercredi 28 août 2013

Grand dictionnaire Larousse du XIXème siècle : Presquindispensable...


C'est en 1865 que fut publié le premier fascicule du Grand dictionnaire universel du XIXeme siècle et le dernier volume de cette œuvre colossale, la plus complète encyclopédie qui ait paru jusqu'à ce jour - on fera abstraction de Wikipédia qui est un recueil factice – n'a pu être mis en vente qu'en 1876.


Il n'a pas fallu moins de onze années pour classer, imprimer et réunir en un ouvrage sans précédent les nombreux articles recueillis par Pierre Larousse. Le Grand Dictionnaire sera en définitive publié en 524 livraisons, soit plus de 20 000 pages, rédigées par près de 90 collaborateurs. Dans cette œuvre monumentale, on peut entrevoir l’engagement du pédagogue républicain dans toute sa complexité, y compris dans sa dimension la plus discutable lorsqu’il défend par exemple les bienfaits de la colonisation… De même, ses positions anticléricales vaudront à ce livre d'être mis à l'index  par l'Église - si cela peut s'expliquer, voici encore un exemple d'archaïsme intellectuel qui n'est pas à mettre au crédit de l'église.


C'est un ouvrage considérable aussi bien par ses dimensions que par l'ampleur de son dessein. Pour répondre au souci pédagogique qui fut toujours le sien, Pierre Larousse a voulu faire à la fois un dictionnaire et une encyclopédie, ce qui le conduit à mettre au point la formule du dictionnaire encyclopédique.


Il est le premier à utiliser massivement des exemples empruntés aux écrivains du XIXeme siècle (Hugo, Balzac, Vigny, etc.). Par son aspect encyclopédique, qui se révèle une œuvre de vulgarisation, le dictionnaire de Pierre Larousse a voulu jouer un rôle analogue à celui qu'avait joué l'Encyclopédie de Diderot au XVIIIeme siècle, c'est évident !


Le Grand Dictionnaire universel de Pierre Larousse reste le plus vaste répertoire biographique, bibliographique et analytique pour tout ce qui touche aux sciences humaines. C’est le seul instrument de travail général qui donne, pour tous les personnages importants, autant de détails de tous ordres ; c’est aussi le seul instrument de travail général proposant pour toutes les œuvres littéraires, musicales et artistiques, une analyse minutieuse et détaillée.


La maison d’édition Larousse naît en 1852 de l’association de deux anciens instituteurs, Pierre Larousse et Augustin Boyer (elle appartient depuis 2004 au groupe Hachette). Dans un contexte d’alphabétisation et d’élévation constante du niveau scolaire aux XIXe et XXe siècles, sa longévité et son prestige reposent sur le nom de Pierre Larousse.


Rien ne le prédestinait pourtant à faire carrière dans l’édition. Fils d’une aubergiste de l’Yonne, il devient instituteur dans sa ville natale. Mais ses convictions républicaines lui attirent les foudres des autorités ecclésiastiques. Monté à Paris au début des années 1840 pour y parfaire sa formation, il devient répétiteur puis professeur de grammaire, tout en songeant à s’établir dans le négoce de vin ! Pour défendre ses idées dans un climat de censure, Pierre Larousse doit utiliser un subtil jeu de renvois, à l’image de ce qu’avaient fait avant lui les Encyclopédistes des Lumières : de cette façon, il fait mourir le général Bonaparte le jour de son coup d’état, tandis que la biographie de Napoléon dénonce la dictature impériale...


Je vous propose aujourd'hui à la vente cette œuvre dans une livrée solide et en bel état d'entretien, compte tenu de sa manipulation qui s'avère parfois délicate… C'est lourd et bien loin de l'image de l'aigrette plumeuse du pissenlit qui définira, plus tard, la maison d'édition !   Pierre


LAROUSSE Pierre. Grand dictionnaire Universel du XIXème siècle. Paris, Administration du Grand Dictionnaire, 1863-1878. 17 volumes in-4 (15 volumes de 1866 à 1876 et deux suppléments parus en 1877 et 1878). Reliure éditeur, demi chagrin noir, plats de percale noire estampée, dos à faux nerfs ornés. Initiales M.B dorées en queue, les suppléments sont marqués Ch. Magnier et Fils en queue. 20700 pages en 17 volumes, quelques illustrations. Bien complet des 2 volumes de supplément. Très bon état du texte. Pas de rousseurs, pas de mouillures, rares ressauts de cahiers. Toutes coiffes présentes, quelques restaurations des coins, des défauts de reliure, bien évidemment, mais somme toute raisonnables... Bel ensemble utilisable sans précaution particulière. Vendu

5 commentaires:

Pierre a dit…

Il faut lui trouver une place sur les rayonnages mais on ne regrette pas son achat, en général. Pierre

Pierre Bouillon a dit…

Bonjour Pierre,
C'est une oeuvre monumentale que je consulte régulièrement.
Salutations amicales,
Pierre Bouillon

Pierre a dit…

C'est un monument de l'histoire du livre au même titre que l'Encyclopédie Diderot-D'Alembert mais beaucoup plus fragile que la première... (papier, reliure, etc)

Les exemplaires en bon état sont de plus en plus rares ! Pierre

ivresdelivres a dit…

Et pour ceux qui sont trop loin ou qui arriveront trop tard :

«1500 mots oubliés du Grand Dictionnaire Universel de Pierre Larousse»

156 pages. 15 euros

Présentation et téléchargement d'un extrait :
http://www.ivres-de-livres.fr/edition

Pierre a dit…

Voilà une bonne idée ! Pierre