lundi 1 octobre 2012

Le Nouveau Secrétaire de Cabinet ou la manière d'écrire selon l'usage du temps… d'avant !

Vous êtes peut-être comme moi : Votre secrétaire vous a quitté parce qu'elle vous a vu embrasser votre femme  ;-))



Hors, ce dimanche, j'avais été invité par un ami à pêcher le thon… Un gros coup de vent nous a surpris et je me suis réfugié en cabine pour écrire à Philippe Gandillet à qui je devais des nouvelles depuis quelques temps.

Avant, donc, ma secrétaire se chargeait du contenu et de la tournure de mes lettres ! Aujourd'hui, je fais seul… Heureusement, je ne me sépare jamais de mon " secrétaire de cabinet " dans sa version fin XVIIIeme qui ne manque pas de style et répond à toutes les situations courantes de la vie quotidienne moderne, le coup de tabac en mer en étant un :


Vive le plancher des vaches ! Il n'y a plus à rire, le gros vent est revenu ; la mer est effroyable; & je ne sais de quoi je m'avise de vous écrire par un si vilain temps. Toutes nos voiles sont amenées, & nous ne faisons route qu'avec la seule misaine. Nous roulons terriblement. Il nous en coute déjà plusieurs moutons & cochons, qui sont crevés, ou ont eu les jambes cassées. Un coup de mer a noyé la moitié de notre volaille. Nos coffres s'entrebattent. Ceux qui n'ont pas le pied marin rendent la moitié de leur âme. Vous ne sauriez vous représenter la confusion où nous sommes ; & sans notre pilote qui parait tout plein de résolution, j'aurais presque envie d'avoir peur. Qu'on ne me parle plus de cette mer-ci, elle est d'aussi mauvaise affaire que la manche, & je n'ai rien vu de plus capricieux. Je voudrais bien que Monsieur le vent voulût se mettre à la raison. Tout le monde prie Dieu de bon cœur. On n'est jamais plus homme de bien que lorsqu'on se voit entre la vie & la mort. Chacun pense à l'autre vie, & se console de perdre celle-ci dans l'espérance d'être fait participant à l'éternelle félicité. Heureux sont ceux qui font ces réflexions dans le péril& hors du péril !  La mer vaut cent prédicateurs, & les sermons les plus pathétiques ne sont rien en comparaison. Je suis malgré la peur,

Votre très-humble, &c.


Je ne sais si un ouvrage moderne m'aurait permis de faire mieux ! Pierre










COLLECTIF : Le Nouveau Secrétaire de Cabinet ou la manière d'écrire selon l'usage du temps, & dans la pureté de la langue française. Enrichi de nouvelles lettres et d'un petit traité d'arithmétique. Nouvelle édition. A Amsterdam, chez Henri Desbordes. Un volume format petit in-12. reliure pleine basane mouchetée, dos lisse. 216 pages. Mouillures aux 20 premières pages et aux 10 dernières, traces d'usures et salissures. Florilège de lettres galantes, élégantes et amusantes dont certaines lettres où manquent une voyelle de l'alphabet… 30 € + port

5 commentaires:

Nadia a dit…

Aucun commentaire sur ce billet ? il est temps que je revienne sévir. Les bibliophiles ne savent décidément pas sortir de leurs sentiers bien huilés...

Pierre a dit…

Ces petits billets n'impliquent pas forcement de commentaires quand j'entends, derrière mon écran, les soupirs de satisfaction de mes lecteurs, Nadia ;-)) Pierre

Textor a dit…

On lit en silence et on ne commente pas toujours ...

djo badjo a dit…

bonjour, j'ai le même livre savez vous si le livre a une certaine valeur..

Pierre a dit…

A priori la même valeur que le mien (comme mentionné à la fin de la notice). Mais comme je ne l'ai pas encore vendu, c'est une valeur affective... Pierre