vendredi 14 septembre 2012

Les œuvres de François Rabelais commentées par Le Duchat & La Monnoye, illustrées par De Broen vous sont proposées, ici… Fais ce que voudras !

Je vous propose aujourd'hui, à la vente, la première édition commentée des oeuvres de François Rabelais. Les commentaires sont de Jacques Le Duchat et de Bernard de La Monnoye. Le texte annoté par Le Duchat (1658-1735), philologue de confession protestante, demeura la référence obligée pour la plupart des éditions postérieures, même quand ces dernières souhaiteront s'en démarquer.

Cette édition est remarquable, en ce qu'elle est illustrée d'un magnifique frontispice sculpté par W. de Broen représentant l'auteur assis à sa table de travail, d'une jolie vignette de dédicace, du portrait de François Rabelais par le même graveur, de quatre gravures dépliantes (la propriété de Rabelais, sa maison, sa chambre, une carte du chininois) et de quelques culs de lampes forts jolis. On trouve aussi, dans le tome sixième, une table des matières et une clé qui donne le sens de quelques locutions rabelaisiennes....

Je rappelle que le bon docteur Rabelais a d'abord été moine et traducteur avant d'exercer les fonctions de médecin puis d'écrivain. Homme de la Renaissance, il a allié, sa vie durant, foi en Dieu, discours anticléricaux, pensée humaniste et sens de la farce. Ses deux principaux héros littéraires, des géants, père et fils, sont issus de cette littérature du Moyen Age, peuplée de monstres, de fées et d'êtres extraordinaires...

Dans ses deux oeuvres majeures, Pantagruel et Gargantua, il fait preuve d'un style hors du commun [les commentaires sont là pour nous éclairer], d'une richesse de vocabulaire exceptionnelle [l'ouvrage que je présente possède à, cet effet, en épilogue, la clé de quelques locutions imagées] et associe des opinions "éclairées" sur l'éducation, l'extension des savoirs ou la guerre, à une technique littéraire où le récit historique se mêle aux inventions fantastiques.

Virtuose du langage et grand créateur de mots, polémiste, savant, précurseur dans de nombreux domaines, François Rabelais réalise ici la synthèse entre la tradition comique carnavalesque du Moyen Age et les nouveaux savoirs de la Renaissance. Sa vie et son oeuvre polymorphe, qui donnent à rire et à penser, qui échappent à tout classement, sont le triomphe de la liberté d'esprit à une époque où il fallait la déguiser...

Cet ouvrage est assez rare, vous le verrez, si vous le cherchez sur la toile (si, si, vous le ferez !). La faute en revient au fait qu'appartenant à notre patrimoine littéraire, il est conservé dans les bibliothèques des familles et sort assez peu des successions… Pierre

Nb : La fiche est un peu longue mais peut-on faire plus court ?

RABELAIS (François). Oeuvres de Maître François Rabelais publiées sous le titre de Faits et dits du Géant Gargantua et de son fils Pantagruel, avec la pronostication Pantagrueline, l'Epître du Limousin, la Crême Philosophale et deux Epîtres à deux Vieilles de moeurs d'humeurs différentes. Nouvelle édition où l'on a ajouté des remarques historiques et critiques, sur tout l'ouvrage; le vrai portrait de Rabelais, la carte du Chinonnois, le dessein de la cave peinte, et les différentes vues de la Devinière, Métairie de l'Auteur. Amsterdam, Henri Bordesius, 1711. 6 tomes en 3 volumes In-12. Reliure pleine basane, plats encadrés d'un double filet doré, dos à nerfs, caissons avec encadrement de deux filets dorés, pièces de tomaisons en maroquin cerise, roulette sur les coupes et le contreplat, tranches rouges mouchetées. Volume I : Tome premier : [1f bl], [1f-titre-frontispice], L, 336 pp, [2ff.n.ch-table], [1f bl]. Ce volume contient 3 cartes dépliantes, une vignette de dédicace mi-page, et un portrait de Rabelais à pleine page. Volume II : Tome deuxième : [1f bl], [1f-titre], 287pp, [2ff.n.ch-table]. Tome troisième : [1f-titre], 272pp, [2ff.n.ch-table]. [1f bl]. Volume III : Tome IV : [1f bl], [1f-titre], LV, 288 pp. [2ff.n.ch-table]. Tome V : XVI dont titre, 223pp. Tome VI : [1f-titre], 109pp, [1f.n.ch-table], [15ff- table matière], [2ff bl]. Restauration ancienne des coiffes, manque la deuxième garde colorée du volume II, petites épidermures, coins légèrement émoussés. Assez rare ensemble, collationné complet, à l'intérieur parfait et à la reliure d'époque. 750 € + port


3 commentaires:

Pierre a dit…

Rabelais à sa table de travail : Ce que l'on sait maintenant : Il était droitier, Il écrivait sur ses livres et à cette époque des chevaux ailés volaient dans le ciel... Pierre

Anonyme a dit…

Tout est affaire de symboles, Pégase étant celui de la renommée, ce qui permet à Rabelais d'écrire directement dans les livres : il ne peut pas se tromper ni avoir à raturer. Aurait-il été gaucher qu'il aurait été représenté écrivant de la main droite, la vraie main. Jean-Michel

Le Bibliophile Rhemus a dit…

la belle main