mardi 20 mars 2012

Le libre arbitre d'André Suares...




" On n'a presque jamais le courage d'être vrai avec soi même. L'esprit qu'on veut avoir dupe l'esprit qu'on a. Pour plaire on se range à l'avis de tout le monde ; et pour être original, on étouffe l'atome d'originalité qu'on aurait eu peut-être si on avait laissé parler le libre sentiment. On pense enfin comme si l'on avait à répondre de ses pensées à la barre d'un tribunal où ne siègent que des ennemis, les uns moqueurs, les autres injurieux, tous injustes. La plupart des hommes n'ont jamais la moindre idée qui leur soit propre. L'empire de la mode s'exerce avec plus de rigueur et plus de tyrannie jalouse sur l'intelligence que sur les oripeaux…"


Évidemment, quand André Suares écrit ceci, on se dit qu'il ne va pas être tendre avec les auteurs qu'il aborde dans cet ouvrage ! : Casanova, Flaubert, Cervantès, Napoléon, Duranty, Pascal et Renan, Molière, Dostoïevski, Stendhal, Gabriel d'Annuzio, Saint-Simon, etc…


Je vous laisse découvrir les "présences" de Suares dans une très belle édition numérotée de chez Mornay illustrée par Ouvré et Siméon.


SUARES (André). Présences. Paris, Editions Mornay ," Collection Originale", 1925. In-8°, 356p. Edition limitée et numérotée 1/470 exemplaires sur Rives [N° 237.]. Illustré de vignettes gravées sur bois de Siméon et Ouvré. Petit manque de papier sur le dos des deux coiffes. Une tache marginale claire sur le deuxième plat. Intérieur parfait. 45 €+ port

14 commentaires:

Pierre a dit…

J'utilise, aujourd'hui, le nouveau tableau de bord pour l'édition des messages. Pas pire... A peine si l'on patauge ;-)) Pierre

Anonyme a dit…

C'est la prise de repére au début qui n'est pas évidente.
:-))
On en prend vite l'habitude; sur le fond, rien ne change.
Enfin, c'est l'effet que cela m'a fait.
Bien à vous,
Sandrine.

sebV a dit…

Question à la sphère "net"-bibliophile: est ce qu'un forum consacré au livre ancien répondrait à un besoin ?
Est ce que les bloggers émérites que sont Pierre, Bertrand, Sandrine, Hugues, Léo... y verraient ombrage ? Vos blogs sont une source d'informations irremplaçable mais j'avoue être un peu frustré sur le coté participatif.
(Pierre si ce message n'a pas sa place ici je peux supprimer)

Pierre a dit…

Très bonne question. Comme d'autres, j'ai été contacté pour donner mon avis à l'occasion du salon du livre de Paris. Et je n'ai pas vraiment la réponse ;-))

J'ai pour ma part entre 500 et 700 pages vues par jour qui englobent tous les messages précédents. Le message quotidien fait rarement plus de 100 pages vues dans la première journée. Quant aux commentaires qui sont le volet participatif visuel, ils varient de 0 à 10 mais sont toujours pertinents et étayés (pas de j'aime comme sur FB). Ce sont souvent des amis bibliophiles ou amateurs de lecture qui les font. Ils sont lus par les lecteurs avec grand intérêt et font partie intégrante du billet ; ce ne sont pas des messages de soutien.

Pour soutenir un blog, il faut plutôt regarder le nombre de membres. Cela ne donne pas de valeur de qualité à ce blog mais c'est une façon d'encourager l'animateur.

J'ai pour ma part (et Bertrand aussi de façon indirecte) moins de mérite que Léo et Hugues à animer ce blog puisque que j'en tire des revenus directs. Mais quel investissement ! Pierre

sebV a dit…

Déjà consulté ? Quelqu'un veut lancer quelque chose de ce type ?
Je me dis qu'on loupe pas mal de discussions intéressantes faute de support idoine. Un blog suscite des commentaires, mais c'est plus dur d'avoir une discussion au long cours il me semble.

Pierre a dit…

Le salon du livre de Paris se proposait de réunir quelques animateurs de blogs bibliophiles pour un débat avec public. Vu le nombre de personnes qui osent écrire des commentaires, j'ai pensé qu'il y aurait peu de monde dans la salle... (Et puis, c'était un investissement pour moi qui ne suis pas parisien !)

Assez bizarrement, les causeries que je fais sur le livre ancien auprès d'un public ancien marchent très bien ;-))

Mais ces derniers n'utilisent pas internet. La langue leur échappe et les terrorise. Moi même, quand je reçois un message du type : Veuillez donner votre URL, puis modifier votre code HTLM pour changer le tableau de bord de votre interface, je panique ;-)) Pierre

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Je ne vois pas en quoi ni au nom de quoi, j'en prendrai ombrage ...
Je reste souvent sur ma faim en ce qui concerne le côté participatif. La plupart des internautes préférant donner leur avis par mail personnel et non sur le blog.
Cela reste limité, avec comme argument de ne pas parasiter l'espace commun.
J'avoue me sentir envahissante par moment et, remercie les hotes des blogs qui m'ont accueillie de façon si tolérante ... (Plutôt moins que plus pour le blog bibliophile qui m'efface à chaque intervention) :-))

Question: Comment verriez vous votre forum et pour quels objectifs?

Lorsque j'ai crée mon blog sur la reliure, il y avait derrière l'intention de laisser, sur le net, un témoignage du métier et de l'atelier tel que je l'ai pratiqué et imaginé depuis 14 ans, période d'apprentissage comprise, parce que je voulais arrêter.
Puis c'est devenu un outil pour des personnes passionnées par la reliure.
Puis un moyen de me faire connaître.
Puis un moteur de ma propre motivation en ces temps de crise.
Mais, justement, pas un moyen de travailler plus. C'est l'investissement personnel qui est incroyable : 2 heures en moyenne par jour, entre la prise de photos, la rédaction, la recherche de liens et d'informations pertinentes avec une mise en forme. (Travail de documentation que je fais quand même pour moi, en plus du travail montré.

L'atelier est en stand by jusqu'en juillet 2012 au moins, aprés on verra ...

Le blog d'entraide bibliophile n'est pas souvent argumenté par les internautes bibliophiles, pour plusieurs raisons, j'imagine.
Dont peut être un petit manque d'ouverture de la part des connaisseurs ... Si, si, pour avoir galéré : Il y a ceux qui savent et qui aiment les secrets, qui voient les erreurs et les laissent perdurer et les autres.
Ah! la nature humaine, tout un poéme!
Pardon pour la longueur du post, mais cela méritait qu'on s'arrête sur cette question.

Bien à vous, Sandrine.

Pierre a dit…

J'avais interprété le forum comme un événement public et non informatique, ce qui explique que ma réponse ait pu paraitre évasive. Un forum purement informatique ?

Le BDB s'y attache, il me semble mais les discussions peuvent vite mal tourner car l'écran, s'il protège l'auteur du commentaire, lui enlève aussi toute inhibition liée à l'éducation. Vous allez quelquefois vous mordre les lèvres de lâcher la bride aux fâcheux et perdre quelques illusions sur la nature du bibliophile ;-))

Pierre

sebV a dit…

Oui c'est bien a un forum informatique que je pense. Normalement avec quelques règles simples (celles d'un repas en famille!) les discussions peuvent être constructives. Je participe à des fora sur des sujets bien plus polémiques que le livre ancien!
Quoique sur le rapport libraire/bibliophile on est parfois proche du conflit Israelo-palestinien ;) .
J'y verrai un lieu d'échange ("tiens regardez ce que je viens de recevoir"), d'entraide ("c'est quoi ces armes?"), de conseils ("la cire 213 ou la british ?"). Un lieu de centralisation aussi, nos liens, nos articles préférés, expos du moment. Textor pourrait aussi y écrire en couleur.
Je vois beaucoup de libraires et bibliophiles dispersés sur la toile (blogs, facebook, twitter) et je mis que c'est dommage qu'il n'y est pas de lieu pour qu'ils interagissent librement. Peut être certains se disent tant mieux ?
Merci à Pierre de me laisser vampiriser les commentaires sur Suares ;)

Anonyme a dit…

oui, merci Pierre ...
Votre initiative, SebV, est louable, mais je crains que les différents acteurs de ces blogs n'aient pas envie de s'étriper sur le sujet du livre ancien, chacun revendiquant son espace ... Typiquement masculin...

;-))

Regardez bien : Vous m'avez citée et pourtant je ne sens pas que mon propos est légitime dans la sphére bibliophilique. C'est un immobilisme que des personnes comme G. Dupin de St Cyr, Sun Evrard et d'autres ont essayé de faire tomber.
Immobilisme qui perd le monde du livre ... Dit ancien.
Des dinosaures. Pire que l'éducation nationale.

Et pourtant la reliure et la restauration ne peut pas défaire ce que l'homme fait : Mal manipuler.

L'objet n'a plus la même valeur étant donné la masse de livre mise à disposition par le biais du Net.
Restaurer un livre en plein maroquin, tranches dorées, etc... ne fait pas du livre autre chose qu'un livre restauré.
Je dirai que l'état est le critère qui est donné à voir, avec la valeur prestige qui retombe sur le possesseur. Où est l'espace de discussion, à part dire : magnifique, c'est beau, quel chance, je voudrais être à ta place et l'avoir ... ?

Pour les blog -site- de vente, c'est autre chose, c'est un outil de travail, n'est-ce-pas Pierre?

Quant à aider quelqu'un dans ses recherches sur un point d'interrogation d'un livre appartenant à quelqu'un ...
La plupart des questions et enigmes restent quand même sans réponse. Les gens consomment et ont la flemme de contribuer.
Ou alors se prêtent au jeu de la déglingue, l'anonymat pretexte à l'irrespect.
Vous pouvez venir dans mon atelier, je suis dans la vie la même que sur Internet.
La bibliophilie est un petit monde englobant la reliure ou tout le monde se connait, au moins par la rumeur ambiante ...
Lancez vous et vous verrez bien.

Bien à vous, Sandrine.

Anonyme a dit…

... A moins de sortir complétement la valeur et d'être sur le terrain de Léo et des différents bibliothèques, écoles, qui animent des blogs ou forum très professionnels et donnent leurs savoirs.
La dimension discussion peut être présente à condition de dépasser la peur de sentir ridicule avec des questions parfois basiques.

(Je n'ai pas ce soucis... :-)) )

Je dirai là encore que le talent réside alors à faire sentir que la personne en face n'est pas ridicule parce que ne sachant pas. C'est le grand talent des gens érudits, qui sont d'une accessibilité et d'une gentillesse que beaucoup de bloggers devraient méditer.

Merci Pierre pour votre talent.
Bien à vous,
Sandrine.

Pierre a dit…

Merci, Sandrine, pour m'attribuer du talent là où il ne faut voir que du travail.

Étant d'un nature sociable, je crois ne m'être jamais emporté sur un blog. Mais cela m'est arrivé d'y penser ;-)) Étant d'une nature typiquement masculine, j'ai aussi l'avantage de ne pas m'y arrêter...

Il faudrait que sebV s'entoure d'un comité de rédaction (des amis proches) pour ne pas s'épuiser. Pierre

sandrine a dit…

Vous savez bien, Pierre, 20% de talent et 80% de travail, encore faut-il avoir 20%.
Et moi, d'une nature typiquement fémichieusenine ... Le dernier mot.

;-))
S.

sebV a dit…

Oulà un forum c'est tout l'inverse d'une publication d'un comité de rédaction justement. Mon rôle se limiterai juste à être chairman les premiers temps. Un forum doit se nourrir de ses membres ;)
Je vous tiens au courant si je lance quelque chose.