samedi 1 octobre 2011

Un bon Moyen (J) de reconnaître les champignons par ce dernier...

Demain, commence la chasse aux champignons

Les provençaux vont fuir leur douce région pour arpenter, un week-end entier, les contreforts des Cévennes ou de l'Ardèche à la recherche de cèpes, clavaires, langues-de-boeuf, lépiotes, mousserons, oronges, pleurotes, polypores, russules, trompettes-de-la-mort, vesses-de-loup, volvaires ou de tout autre variété de champignon plus ou moins comestible qu'ils trieront ensuite, sur une grande table en chêne, pour séparer le bon grain de l'ivraie.


Ceux qui n'auront pas été attentifs pendant cette sélection mourront d'intoxication alimentaire ; je rappelle que certains champignons sont vénéneux ; entraînant avec eux des innocents qui auront quand même eu le temps de profiter ce l'apéritif très arrosé qui accompagne le tri sélectif…


L'ouvrage que je propose à la vente s'adresse en priorité aux établissements d'enseignement car aucun élève ne devrait, aujourd'hui, quitter l'école sans connaître au moins les champignons qui tuent et, si possible pour les futures ménagères qui apprennent conjointement la cuisine dans ces établissements, quelques espèces comestibles *.

* On m'apprend que cette matière n'est plus étudiée dans les écoles. On peut espérer qu'ils n'amputeront pas d'autres disciplines comme l'histoire, la géographie, l'orthographe, la morale chrétienne, les sciences et la philosophie**.

** On m'apprend que ces thèmes ne sont plus développés par les professeurs mais qu'une grève est programmée pour en débattre avec le rectorat***.

*** On m'apprend que plusieurs mots d'ordre de grève ayant déjà été posés par les enseignants cette année (salaire, surcharge de travail, etc…) le quota de revendication est atteint mais que le sujet fera débattu l'année d'après.****

**** On m'apprend pour finir que beaucoup de ménagères n'achètent plus de champignons qu'en boite et en supermarché. Cet ouvrage est donc uniquement destiné aux consommateurs qui utilisent des champignons frais…


Le livre que je vous présente est richement illustré. Chaque champignon est représenté, non seulement à plusieurs stades de son développement mais aussi en coupe. Les reproductions en couleur flattent davantage l'œil de l'amateur que de simples dessins, je le sais. Mais je dois mettre en garde les lecteurs qui doivent savoir que les couleurs véritables d'une espèce sont assez difficiles à représenter et quelquefois variables avec son âge ou son exposition.


Une autre précision doit vous orienter dans la gestion de l'espace que vous allez arpenter. L'on croit généralement que le champignon est constitué uniquement par sa partie aérienne, sa partie visible, alors qu'en vérité, il vit sous terre ! Sa partie principale, sa partie vitale pourrait-on dire, peut rester longtemps sans produire la partie visible (le carpophore) que nous nommons "champignon". Celui-ci est l'organe de reproduction comme la fleur ou le fruit l'est pour d'autres espèces.


Aussi quand vous marchez dans les sous-bois, quand vous foulez la terre qui cache ces trésors, veillez à être vigilants en respectant, autant que faire se peut, l'environnement où vous êtes : Ce message vous était donné par l'A.D.E.C.D.M.O.L.P.V.F.L.C.Q.I.F.B.L.D (agence de l'environnement en charge des massifs où les provençaux vont faire leur cueillette quand il fait beau le dimanche). Pierre


MOYEN (J.). Les champignons traité élémentaire et pratique de mycologie suivi de la description des espèces utiles, dangereuses, remarquables. Paris, J. Rothschild, s.d. (1888). Fort In-8 , XXXV, 762 pp., 20 planches, percaline verte estampée. Motifs géométriques et champignons frappés en noir entourant un titre doré au centre d'un cercle bordé de filets noirs. Tranches marbrées (reliure de l'éditeur). Cet ouvrage contient 20 chromotypographies accompagnées de notices explicatives imprimées sur papier vert, et 334 vignettes dans le texte. Introduction par Jules de Seynes. Quelques rousseurs. Bel état. Vendu

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Le carpophore est l'expression de la souffrance du mycelium souterrain quand les conditions défavorables le poussent à la reproduction sexuée.

Quand il fait pas beau, reste le sexe; c'est bien connu.


Montag

Pierre a dit…

Le premier concept n'est pas facile à placer dans la conversation avec sa bien-aimée. Pour les préliminaires, je passe directement à la deuxième proposition ;-))

Heureux de vous retrouver, Montag. Pierre

Nadia a dit…

Il fait toujours beau, chez vous, non, Pierre ?

(c'est bête...)

Pierre a dit…

C'est pour cela que nous mangeons des champignons aphrodisiaques ! Pierre

Jeanmichel a dit…

Pour ce que j'en sais, les Provençaux ne sont pas particulièrement réputés comme fins amateurs de champignons ; ils ne jurent que par leur sanguin (lactaire) à la vinaigrette. Quelques morilles et une poignée de girolles, quand c'est la saison et qu'elles se trouvent aux bords des chemins, complètent le tableau. Alors peut-être oui feront-ils leur régal d'une langue-de-boeuf, devant laquelle ne s'attablerait un Pyrénéen qu'en temps de disette sévère.

Jeanmichel a dit…

Et effectivement les commentaires s'impriment à partir du portable, mais c'est beaucoup moins pratique !

Françoise L-S a dit…

Cher Jean-Michel,
Vous n'êtes pas tendres avec les Provençaux !.... ;-) ... mais comme le dit Pierre, il nous reste les champignons aphrodisiaques ou bien, les "surgelés" !!!..... Que voulez-vous, nous ne pouvons pas tout avoir! ...Sans rancune (sourire)
Bonne soirée à tous et bonne semaine.
Françoise

Nadia a dit…

Trouvé dans evene.fr :

"Le surgelé est une invention remarquable, mais qui remplace difficilement une épouse charmante qui vous accueille dans une étreinte vorace." (de Groucho Marx)

Pierre a dit…

Remarque très pertinente de Groucho Marx. Il vaut mieux être déprimé en regardant ce que l'on a dans son réfrigérateur qu'en regardant ce que l'on a dans son lit ;-))

(je sais...)

Il reste une variété de champignons que possèdent les provençaux mais qu'ignore (presque) le reste du monde : La truffe noire ! Pierre

Pierre a dit…

Jean-Michel,

Votre téléphone portable serait-il plus efficace que votre ordinateur ? Pierre

Nadia a dit…

La truffe noire ? encore une histoire de cochon ça...


(je sais...)

Jeanmichel a dit…

Malheureusement cette truffe noire, qui n'est pas spécifiquement provençale, a beaucoup perdu de sa superbe depuis qu'elle s'est avilie dans la domestication. Chacun en Provence, pourvu qu'il possède un mauvais terrain suffisamment calcaire et bien exposé, cultive cette sorte de pomme de terre de luxe en y plantant chênes ou noisetiers truffiers, transformant ainsi cet ex diamant en une espèce de pois chiche quatre étoiles. Mon téléphone ouvert sur le monde paraît en effet bien performant, mais Dieu que les touches sont petites !

Anonyme a dit…

Comme quoi, info ou intox, il faut choisir ...