samedi 10 septembre 2011

Émile Zola et les Rougon-Macquart dans la pléiade…

Le 29 mars 1867, dans une lettre adressée à Aix en Provence à son ami Anthony Valabregue, Émile Zola [qui est provençal de cœur, on l'oublie souvent] lui demandait : "A propos, avez-vous lu Balzac ? Quel homme ! Je le relis en ce moment. Il écrase tout le siècle ; Victor Hugo et les autres - pour moi - s'effacent devant lui."

Zola, pour ses Rougon-Macquart, a très certainement trouvé une inspiration dans la Comédie humaine de Balzac. Le principe est le même. Il est incontestable aussi qu'après avoir lu l'introduction à l'étude de la médecine expérimentale de Claude Bernard, après avoir étudié des ouvrages sur l'hérédité, il a été convaincu de l'existence de liens biologiques qui se transmettent chez les êtres humains. C'est ce qu'il exprime, en tout cas, dans la préface de la fresque littéraire aux nombreux personnages qu'il écrira dans la suite des Rougon-Macquart que je vous propose aujourd'hui.


Cette saga est l'histoire de l'union de deux familles, l'une légitime, l'autre bâtarde qui nous dévoileront différentes facettes de la nature humaine et leurs conséquences héréditaires. En résumé : L'histoire naturelle et sociale d'une famille sous le second empire.

Il consacrera vingt deux années de sa vie à peindre des personnages de toutes les classes de la société, dans les moindres détails de leur vie quotidienne. Du ministre Son Excellence Eugène Rougon au mineur de Germinal, en passant par la fille de petite vertu de Nana pour finir avec le Docteur Pascal qui en sera l'épilogue.


Zola était provençal de cœur, je vous l'ai dit, et on doit à son père de grands travaux d'irrigation à Aix en Provence. Il était donc normal qu'il situe le premier roman du cycle des Rougon-Macquart dans cette ville [qu'il nommera Plassans] et qu'il en ferme la boucle avec le Docteur Pascal au même endroit…

De la mentalité des habitants d'Aix en Provence, Zola peut parler en connaissance de cause :
- Pour avoir côtoyé, quand il était élève au collège Bourbon des jeunes républicains, des monarchistes et des Bonapartistes.
- Pour avoir participé aux fêtes religieuses de la fête-Dieu
- Pour avoir assisté aux journées du coup d'état de 1851

On peut donc dire sans exagérer (mais on le fait toujours un peu, ici) que Zola a fait appel pour les Rougon-Macquart à ses souvenirs de jeunesse en Provence comme Daudet fera de même avec la trilogie des Tartarin à Tarascon.

Il existe plusieurs belles éditions de la série des Rougon-Macquart. J'ai choisi de vous proposer aujourd'hui l'édition de la Pleiade qui associe un format pratique, une excellente documentation, un encombrement limité, une esthétique indémodable et un prix raisonnable. Je crois que je ne peux pas faire mieux ! Des livres à offrir si vous les avez déjà. Vos enfants les liront sans aucun doute un jour. Pierre


ZOLA (Emile). Les Rougon-Macquart. Collection complète, les 5 volumes. Paris, NRF, bibliothèque de la pléiade, 1980. Format in-12, cartonnage d'éditeur avec jaquette et rhodoïd. Édition intégrale publiée sous la direction d'Armand Lanoux. Etude, notes et variantes, index établis par Henri Mitterrand). Très bon état. Comme neuf. Vendu

5 commentaires:

Françoise L-S a dit…

" On peut le dire sans exagérer (mais on le fait toujours un peu ici) " sic ! ;-) :
Merci pour cette très agréable présentation de notre cher Zola dans cette merveilleuse édition qu'est celle de la Bibliothèque de la Pléiade !

Belle journée à vous et à tous les lecteurs assidus de votre blog si vivant, accueillant et aussi convivial qu'instructif ! Une belle réussite que nous apprécions tous, je crois, à sa juste valeur!

Pierre a dit…

Il existe à Aix en Provence un grand Boulevard dénommé Boulevard François et Émile Zola. On doit à la filiation que la renommée de l'un n'ait pas débaptisé le Boulevard de l'autre ! Émile aurait été satisfait de constater que ses théories littéraires sur les conséquences héréditaires soient justes...

Merci, Françoise, pour le compliment qui me fait rougir jusqu'aux oreilles. Pierre

Anonyme a dit…

Bonjour,

Pourriez-vous m'indiquer les références de la photo de Zola insérée dans votre billet ? par avance je vous remercie

Pierre a dit…

Sur la toile certainement mais je crois que c'est à l'occasion d'une recherche indirecte. Trou de mémoire... Désolé ! Pierre

calamar a dit…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Zola_1870.jpg