vendredi 12 août 2011

Le coin du chineur : Merveilles et beautés de la nature en France par Depping, 5eme édition.


J'ai installé, à droite en arrivant dans la librairie, à hauteur d'homme, un rayonnage appelé "coin du chineur". Cela évite aux adeptes d'aller mettre "le binz" dans les étagères basses de ma librairie… Car le chineur est un animal particulier. Matinal, flanqué d'une lampe torche sur le front et d'un sac élimé sur le dos, les poches remplies de sacs plastiques, vous le reconnaîtrez facilement. Pour éviter qu'il ne devienne un nuisible de l'ordre et du classement établi par mes soins, je lui ai donc prévu un endroit bien à lui…


Sans cela, pour bien chiner, trouver les bonnes affaires et payer l'objet de vos rêves au meilleur prix, voici quelques conseils :

- Levez-vous tôt ! L'idéal est d'arriver quand les vendeurs déballent. Les pros appellent ça "acheter au cul du camion" !

- Si vous cherchez quelque chose de bien précis, renseignez-vous sur sa valeur avant !

- N'ayez pas peur ! (voir Paul VI…) Un objet vous plait mais vous pensez qu'il sera trop cher : Demandez quand même le prix, sans avoir peur de déranger le vendeur qui répond pour la centième fois à cette question (il n'avait qu'à indiquer le prix sur une étiquette).


- Soyez souriant et de bonne humeur ! Les brocantes et vide-greniers sont avant tout un lieu de détente, où les familles viennent passer un moment ensemble. Pas de stress et un large sourire vous aidera pour un premier contact avec un vendeur...

- Respectez le vendeur, son stand et ses objets ! Même si vous trouvez qu'un objet sur le stand d'un vendeur ressemble plus à un « pot de chambre » qu'à une soupière, gardez le pour vous.


- Ayez des pièces plein les poches ! Il serait dommage de passer à côté de l'affaire de votre vie pour un détail de monnaie !

- Liez des contacts ! Si vous êtes un chineur expérimenté ou un habitué des brocantes et vide-greniers, vous retrouverez souvent les mêmes vendeurs. Faites-leur part de vos recherches, ils pourront peut-être plus tard vous aider à trouver l'objet tant désiré !


- Équipez-vous ! N'oubliez pas d'emporter un bon sac à dos qui vous laissera les mains libres après vos premières bonnes affaires. Les vendeurs n'étant pas toujours équipés, prévoyez éventuellement quelques sacs (poches, pochons, ...) si la chine se révèle particulièrement fructueuse !


- La négociation. Sachez négocier un prix qui vous parait un peu fort. Une bonne transaction est celle pour laquelle les 2 parties sont gagnantes. Attention toutefois, si vous êtes un professionnel (brocanteur, antiquaire, ...) vous devez en informer le vendeur : S'il vous vendait un tableau de maître, une porcelaine ou une simple armoire normande pour une bouchée de pain, il pourrait casser la vente s'il apprenait que c'est un professionnel qui a acheté.


L'ouvrage que je vous propose aujourd'hui est un classique de la description de la géographie de la France avec ses cartes. Il est collationné complet. Georges-Bernard Depping, était historien (1784-1853). Il vint de bonne heure se fixer en France, et consacra toute sa vie à des recherches historiques. L'édition originale de Merveilles et beautés de la nature en France a été édité par Blanchard en 1811. Neuf éditions existent, la derniere en 1845. Si vous ne vous sentez pas de vous levez tôt ou si les négociations sous l'arbre à palabres vous ennuient, j'ai la solution pour vous dans ce rayonnage puisque le prix est déjà négocié ! Pierre


DEPPING (G. B.) Merveilles et beautés de la nature en France... Paris, A. Eymery, 1822.Reliure pleine basane marbrée, dos lisse à faux nerfs orné de motifs et de titre et tomaison en lettres dorées, roulettes sur les coupes, tranches mouchetées. 2 volumes in-12 de XI, 334 pp. et 324 pp Cinquièmes édition, revue et corrigée. Avec 7 gravures et une carte dépliante. Coiffes et coins usagés. Des rousseurs clairsemées. Les mors sont plus ou moins déchirés par endroit, deux petites traces de vers sur mors sans toucher l'intérieur de l'ouvrage qui est en bel état avec des cahiers solidaires. 55 € + port les deux tomes collationnés complets.


2 commentaires:

Françoise L-S a dit…

J'ai bien une frontale!.. L'usage que je lui réserve toutefois est exclusivement destiné (à ce jour) à la course à pied, la rando. et la montagne!..... mais alors là!!!...... je n'aurais jamais pensé à l'utiliser pour venir vous voir!.......je vais y réfléchir!!!.....;-)))

Françoise

Pierre a dit…

Cela me permettra de vous reconnaitre sans hésitation ;-))

Pas facile à trouver une tenue seyante qui s’accommode de cet accessoire... Pierre